Et si vous tentiez d’amoindrir le négatif ? Offre spéciale confinement.

Et si vous tentiez d’amoindrir le négatif ? Offre spéciale confinement.

Nous vivons depuis des mois dans l’incertitude devant une crise sanitaire et économique dont personne ne voit la fin.
Avant hier soir, le verdict est tombé. Nous revoici partis pour un tour.
Evidemment, pour la plupart d’entre nous, ce (re) confinement n’est pas une nouvelle très facile à digérer avec souvent un sentiment d’une liberté brimée.
Vous vous demandez peut-être, en ce moment même, comment vous allez vous en sortir professionnellement, ou encore revivre en tête à tête avec vous-même ou un conjoint stressant…
Selon votre perception et vos conditions de vie, l’impact de cette nouvelle est bien sûr très différent.

Je vous lance un défi :
Et si vous tentiez d’amoindrir le négatif ?

Vous avez le pouvoir de décider comment utiliser votre énergie.
Pour l’utiliser d’une façon constructive, il est essentiel de reconnaitre ce que vous pouvez contrôler (vos pensées, vos comportements, vos actions etc) et ne pas contrôler (le confinement, l’économie, les sentiments des autres etc).
C’est évidemment bien plus facile d’avoir un moral au beau fixe quand tout va bien.
Et pourtant, si vous n’avez pas le pouvoir de changer votre environnement, vous avez toujours celui d’en modifier au moins votre perception.D’ailleurs, selon les scientifiques, nous avons 40 % de marge de manœuvre pour cultiver votre propre bonheur !

Oui, mais comment alors ?

C’est le moment d’identifier vos peurs pour les traverser sereinement.
La peur est une réaction normale pour faire face au danger mais attention à ne pas la transformer en angoisse en tournant en boucle des scénarios imaginaires ! Les humains sont très forts pour ça.

Je vous invite à faire ce petit thème de réflexion :

Ecrivez vos peurs intuitivement puis notez leur intensité sur une échelle de un à dix.
Identifiez vos 3 plus grandes craintes.
Sont-elles bien fondées ou psychologiques ?
Sortez ces dernières de l’ombre une par une, acceptez-les, ressentez-les pour les apprivoiser.
C’est seulement après cette étape que vous vous focaliserez sur vos envies et non sur vos vos peurs.
Se concentrer sur vos envies va vous permettre d’amplifier le positif et d’anticiper mieux le futur.
Vous l’avez compris, c’est votre état d’esprit qui va modifier la donne !
Choisissez donc vos pensées avec soin ! Virez le pessimisme s’il tente de s’incruster dans votre tête et invitez plutôt notre ami l’optimisme.Souvenez-vous des paroles d’Alain (Propos sur le bonheur) :

Le pessimisme est d'humeur; l'optimimisme est de volonté. Tout homme qui se laisse aller est triste ...

Pour garder le cap dans cette période anxiogène, je vous propose une session offerte de 40 minutes et un tarif spécial confinement pour des séances à consommer en visio sans modération.
#40%DeMargeDeManœuvrePourCultiverLeBonheur

Appelez-moi ou envoyez-moi un message pour prendre RDV.

Abonnez-vous à notre Newsletter !