Et si, ensemble, nous inventions un monde meilleur ?

Et si, ensemble, nous inventions un monde meilleur ?

Ah le printemps, cette douce saison si propice pour mettre de la couleur et de la gaieté dans notre vie.

Et pourtant, le printemps 2020 en avait décidé autrement.
Cette fois ci, les beaux jours n’annonçaient en rien un bonheur coloré.
Cette fois ci, les beaux jours étaient synonymes de confinement, peur & colère.

En l’espace de 2 mois, Nous avons vécu ensemble, une épreuve/expérience collective + ou – compliquée.

      7/03/20 : First round : confinement #RestonsChezNous

Pour certains d’entre vous, le confinement signifiait rester chez soi, seul ou en famille, pour éviter d’attraper et de propager le Covid .
Et pour d’autres, les héros du quotidien comme les soignants, éboueurs, caissiers (etc), le confinement rimait avec travail, épuisement & risque.

Mais, pourtant, notre objectif était bel et bien collectif : baisser la courbe des patients en réanimation !

On s’est adapté et instinctivement, chacun a trouvé des nouveaux repères, des nouvelles ressources pour vivre au mieux cette parenthèse inédite.

C’était un moment enclin pour l’introspection, la réflexion et la solidarité.  

     l1/05/20 : Second round : déconfinement « progressif » #RestonsPrundents

La vie a repris son cours avec des restrictions car l’ennemi est encore sournoisement présent.

Alors, de vote côté, vous avez peut-être continué le home office ou repris courageusement le chemin du travail, et pour ceux qui étaient déjà au front, le combat continue. #OnNeLâcheRien

 Puisque nous ne pouvons pas reprendre nos anciennes habitudes, mettons en place des nouvelles dispositions respectueuses de nos envies dans cet environnement qui va évoluer au fil des mois.
Pour se protéger et protéger les autres, les codes ont changé : sortir oui mais toujours avec les gestes barrières : plus de bisous, des masques, une distance de sécurité à respecter. …

     Mais alors, comment allez-vous faire pour montrer à votre famille, à vos amis de cœur que vous les aimez fort si vous ne pouvez plus les prendre dans vos bras ?

Il va falloir redoubler d’ingéniosité et inventer une langue des signes :  garder un contact visuel, envoyer un baiser en formant avec les mains un cœur, ou encore faire un geste comme mitonner un gâteau fait maison, envoyez un message avec un « je t’aime » dans une dizaine de langues…

Plus que jamais, on va avoir besoin d’amour et d’attention ! #DesMilliersDeCoeursRienQuePourToi

Certains d’entre vous sont déjà épuisés physiquement et/ ou émotionnellement et ne peuvent compter que sur eux-mêmes dans cette crise.
En effet, vous faites peut-être partie de ceux qui ont perdu des proches ou qui ont été affaiblis par le Covid physiquement ou financièrement. En ce moment, vous avez probablement peur de perdre votre emploi ou vous vous demandez comment vous allez faire pour sauver votre entreprise.

Vous allez avoir besoin de courage, de remise en cause, de prise de risque, pour rebondir et vous ouvrir à des perspectives nouvelles.
Il va falloir commencer à penser solution et non problème, s’amuser à remplacer le « oui mais » par «oui et ».

Ce sera loin d’être la période la plus simple. #PowerFaithLove

Cette co-construction va vous demander de redoubler de créativité pour aller chercher des ressources au plus profond de vous-même.
La créativité a pour objectif de stimuler l’imagination pour produire le maximum d’idées afin de les concrétiser. C’est le moment de déterrer vos rêves enfouis au plus profond de vous -même.

L’écrivain américaine Julia Cameron rappelle dans son livre : « libérez sa créativité » que lorsque votre “Moi émotionnel”, celui qui qui gère les ressentis, est équilibré, du moins réajusté, votre “Moi créateur”, qui représente votre envie d’aller de l’avant , peut s’exprimer en accord avec vous-même.
Pour équilibrer votre “Moi émotionnel”, elle vous invite à écrire chaque matin ou chaque soir :

• ce qui vous tracasse ;
• ce que vous aimeriez voir évoluer ou changer ;
• vos problèmes ;
• des hypothèses de solutions.

Par exemple : “Je ne vais pas retrouver de travail » Une des hypothèses de solution est : “Je remets mon LinkedIn à jour, j’en parle à mon réseau, je me forme.”
Trouver des solutions est une preuve de créativité.

Si toutefois vous bloquez, elle suggère de répondre aux questions suivantes spontanément :

• Quelles sont les cinq choses que vous ne ferez jamais, mais qui vous semblent drôles ou un peu honteuses ?
• Quelles sont les cinq compétences que vous aimeriez posséder ?
• Quelles sont les cinq choses que vous aimeriez faire, ici et maintenant ?

Laissez votre inconscient vous parler. Vous serez surpris de ce qu’il a à vous dire…
On va expérimenter une autre façon de vivre et bien sûr se donner le droit de se tromper, continuer d’apprendre de nos réussites comme de nos erreurs.
Surtout faites au mieux sans viser la perfection.
Soyez indulgents avec vous-même !

Et si ce virus nous permettait après coup de réajuster nos relations sociales, revoir notre façon de vivre et de nous rappeler ce qui est vraiment essentiel ?

Ensemble, tentons d’inventer un monde meilleur !

Abonnez-vous à notre Newsletter !