• Accueil
  • Blog
  • Et si nous diffusions le bonheur, pas le covid 19 ?

Blog

Et si nous diffusions le bonheur, pas le covid 19 ?


 

L'Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 20 mars Journée internationale du bonheur. L'Organisation reconnait ainsi que le bonheur et le bien-être devraient être pris en compte dans les objectifs politiques.


L’indice est calculé de façon comparative par pays sur la base de 4 éléments du bonheur collectif :


· Paix et sécurité
· Liberté, démocratie, droits de la personne humaine
· Qualité de la vie
· Culture (Recherche, formation, information, communication, les bonnes et les mauvaises nouvelles)


Nous vivons en ce moment une triple crise sanitaire économique et humaine


En chinois, "crise" s’écrit avec 2 sigles rassemblés dont l’un veut dire opportunité et l’autre danger.


Un danger invisible rode et vous a peut-être touché en plein cœur à vous et/ou vos proches. Une inquiétude financière plane dans l’air. Et nous devons rester chez nous pour (enfin) adopter les bons gestes et arrêter de diffuser le virus. Puisqu’on ne nous a pas proposé d’autres solutions depuis janvier….
Cela n’est pas une situation facile mais il me parait + que jamais important de vous sentir acteur de votre bonheur et d’entrevoir des opportunités.
Vous avez l’impression de ne plus tout contrôler mais il vous reste encore la possibilité d’accepter ce qui vous arrive, faire au mieux et continuer à prendre les rênes de votre vie


Comment ?


Gardez la bonne posture
Continuez à vous tenir droit, à sourire, respirez bien…
Cultivez la pensée positive, d’amour et de gratitude (pour le personnel soignant, les caissiers, les routiers etc)


On ne commence (surtout) pas à se plaindre, à se victimiser, à attendre du réconfort. Non, ce n’est pas le moment !
Pourquoi certains jouent le rôle de victime ? ce rôle permet d’attirer l’attention. La victime cherche à faire porter à l’autre la responsabilité de ce qui lui arrive. Ce rôle est un schéma de comportement appris dans l’enfance. C’est une attitude inefficace pour résoudre les problèmes.  La victime cherche un sauveur. Mais les héros n’ont pas besoin de sauveur, VOUS n’avez pas besoin de sauveur…


Je partage avec vous ce passage d’Anna Quindlen, écrivain américaine pour une prise de conscience :
"je lisais, je faisais des kms à pied la nuit sur la plage en composant de piètres vers libres et en cherchant inlassablement quelqu'un de providentiel qui sortirait tout coup de l'ombre pour changer ma vie. Il ne m’est jamais venu à l'idée que ce quelqu'un, ce pouvait être moi. »


Lorsque nous percevons dans notre environnement une menace, nous ressentons de la peur.
Cette peur va nous protéger car nous allons (enfin) avoir les bons gestes pour ne pas propager le coronavirus
Mais cette peur peut se transformer en angoisse…
Vous allez, si vous êtes confinés chez  vous, passer beaucoup de  temps seul ou avec votre famille, votre  conjoint, vos animaux.  Etre  face à soi même peut vous faire passer par  des émotions perturbantes.


Mais plutôt que gaspiller chaque jour ses 84 600 précieuses secondes à s’angoisser ou ressasser, que pensez-vous de les utiliser pour vous faire du bien et (enfin) penser à vous et à vos proches ?


Appréciez d’avoir des moments à vous pour respirer, vous faire du bien : pratiquer du yoga, faire de la méditation (appli : petit bambou, calm), prendre le temps de cuisiner des petits plats, fabriquer des masques en tissu pour aider ceux qui en ont besoin, écrire, lire, trier ses armoires, réinventer sa vie, penser à une nouvelle conversion…. etc.


Je vous propose de tester 3 activités pour vous reconnecter au moment présent et 3 astuces pour mieux canaliser votre stress :


 3 activités pour vous reconnecter au moment présent :


1. Testez le yoga du rire :
Cette pratique combine des exercices de relaxation classique, des jeux où l’on se force à rire. Le rire (qu’il soit forcé ou naturel, c’est ça la magie) libère des hormones de bien-être, ainsi le yoga du rire permet d’évacuer et de booster le système immunitaire… C’est un moment pour soi, pour se lâcher sans avoir peur du ridicule. Au minimum une fois par jour, prenez le temps de rire volontairement. Les yeux ouverts ou fermés, commencez par sourire, puis accueillez vos pensées rieuses.
Ce peut être le souvenir d’une blague, d’un moment marrant, d’une situation que vous rejouez en la tournant en dérision. C’est votre choix, pourvu que vos pensées développent un rire dont vous profitez pleinement pendant quelques minutes.


2. Coloriez un mandala
Le mandala - « cercle sacré ou magique » en sanskrit - est un support de méditation via le coloriage. Vous pouvez le télécharger sur le net et le sortir si vous avez une imprimante. Parce qu’il permet de ralentir le rythme, de combattre le stress et de faciliter la concentration, le mandala a du succès chez les grands comme chez les petits. Carl Jung, inventeur de la psychologie analytique, prescrivait déjà à ses patients des séances de coloriage pour les apaiser et les aider à se recentrer…


3. Reconnectez vos sens :
Prenez une minute dans la journée pour humer les senteurs. Fermez les yeux et concentrez-vous sur ce que perçoit votre odorat : les parfums de la cuisine, le café…Prenez quand vous pouvez votre déjeuner au calme et, prenez conscience des sensations, des goûts, des textures, des odeurs. Concentrez-vous sur chaque bouchée, dégustez chaque aliment. Vous en ressentirez plus de plaisir et un sentiment de satiété.


 3 astuces pour mieux canaliser votre stress


1. Désactivez votre pilote automatique :
Face au stress, vous générez des pensées en mode « pilote automatique ». Désactivez-les en
répondant à 5 pourquoi consécutifs. Terminez ce processus par une phrase de conclusion
qui commence par « donc »


2. Pratiquez la respiration de cohérence cardiaque :
Prenez quelques minutes par jour pour vous recentrer sur votre respiration. Trouvez un endroit calme., faites des respirations conscientes.
Commencez par vous dire « je respire en pleine conscience »
Pratiquer des séances de respiration de 6 cycles complets (inspiration + expiration) par minute, c’est-à-dire inspirer pendant 5 secondes puis expirer pendant 5 secondes, ceci 6 fois de suite.  Cette pratique va pleinement vous détendre et clarifier les idées. Elle va vous aider à prendre de meilleures décisions et renforcer votre système immunitaire.


3. Ecrivez ce que vous ressentez sur une feuille de papier :
L’écriture permet de se décharger d’une accumulation de stress sans avoir à craindre la critique en retour. Elle permet de s’extérioriser et donc de se libérer. Le nombre de livres écrits par des personnes victimes de drames, qui ont utilisé l’écriture comme une thérapie en est l’exemple parlant. Ecrivez tout ce qui se passe dans votre tête, traduisez aussi vos pensées en dessin ou même des gribouillages.

#journéedubonheur #bonheurchallenge #ResterChezSoi

Mots-clés: développement personnel, penséepositive, journée du bonheur, pensées positives, penséeositive

Imprimer E-mail

Copyright 2019 by CkomParis.com  création site internet Neuilly sur Seine - Paris
Compatible iPad, iPhone et Androïd
Demo