Le burn out, comment cela se passe chez nous et dans d'autres pays ?

Aujourd’hui tout le monde parle de bonheur au travail et malheureusement on parle aussi beaucoup de burn-out qui est en quelque sorte l’anti bonheur au travail.

Qu’est-ce que le burn-out ?  Littéralement cela veut dire se consumer de l’intérieur. C’est un véritable sujet de société en France à l’heure où les conditions de travail sont au centre des débats politiques. Le mal être en entreprise est la cause d’une baisse de productivité dommageable comme le soulignent les conclusions de l’étude 2017 de l'IBET (indice du bien-être au travail). Cette étude réalisé sur des dizaines de milliers de salariés chiffre à 12600 euros par an par salarié le cout moyen de ce mal être au travail : absentéisme, baisse d’engagement etc.

En France,1 salarié sur 3 a déjà fait un burn-out. On a tout intérêt à réfléchir à la prévention du burn-out, aux bien être des salariés au travail.

Mais comment cela se passe ailleurs, dans d’autres pays ?

Le Saviez-vous qu’en Europe ceux sont les salariés belges qui sont le plus stressés au travail ?
Au Japonles heures supplémentaires et les humiliations au travail sont quotidiennes. Dans cette culture on ne dit pas non ; on respecte religieusement les ordres hiérarchiques et il est inconcevable de partir du bureau avant ses collègues. Du coup les japonais même quand ils sont épuisés ne s’arrêtent pas de travailler. ET beaucoup meurent au travail. La langue japonaise a même un mot pour ça : le karoshi.

Pourtant le bonheur au travail ça existe,


Prenons l’exemple des pays du nord ou d’ailleurs le burn-out est reconnu comme maladie professionnelle.


En Suède : Les Suédois prônent la modération, une philosophie de vie appelée «lagom»qui veut dire juste assez ni trop ni trop peu. Tout le monde travaille dur mais à 17H les bureaux sont déserts. Les pauses café sont obligatoires pour que chacun puissent ralentir et le management se fait dans une relation de confiance.
Au Danemark : Passer trop de temps au travail est un signe qu’il y a un problème de management.  La relation professionnelle est avant tout bienveillante et collaborative. Evidemment les pays scandinaves sont ceux ou les gens sont les plus heureux en général.

Alors comment s’en inspirer ?

Je vous propose 4 pistes :


1.    Avoir un bon équilibre entre sa vie perso et sa vie pro .
2.    Privilégier un management bienveillant et collaboratif.
3.    Ne pas vouloir toujours plus de performance plus de perfection…
4.    Et enfin savoir dire non poser ses limites.


Et n’oubliez pas votre personnalité n’est pas limité à votre travail et que vous êtes beaucoup plus que ce que vous faites au travail. Prenez de la distance émotionnelle et concentrez-vous sur vos vraies priorités. C’est le meilleur moyen d’être performant dans son travail et heureux dans sa vie !

Prenez l'habitude de la gratitude

« Prenez l’habitude d’exprimer de la gratitude, cela changera votre vie »

Robin Lee, auteur et conférencière américaine

 A votre avis, qu’est-ce qui différencie une personne heureuse et une personne malheureuse ?

 Selon les scientifiques, les déterminants génétiques seraient responsables à 50% du niveau de bonheur individuel ; 10% tiendraient aux conditions de vie et il resterait 40% de marge de manœuvre pour agir sur notre niveau de bonheur.

 Être heureux, c’est déjà une décision à prendre. Le bonheur, c’est comme un muscle, ça se travaille! Décider d’être heureux est le premier pas vers le bonheur.

 Comment faire pour vivre un bonheur simple et collectif dans notre société individualiste où tout va de plus en plus vite, où il suffit d’un clic pour l’achat immédiat, le plaisir instantané ?

 Je vous propose un outil puissant pour booster votre bonheur : la gratitude

 La gratitude est un des piliers de la psychologie positive (une discipline scientifique qui étudie ce qui donne un sens à la vie et s’intéresse à ce qui nous rend heureux)

La vie n’est ni belle, ni moche, tout est question de perception !

La gratitude consiste à apprécier ce que la vie nous offre, avoir les 5 sens en éveil, être reconnaissant.

 Pour ceci, nous pouvons prendre quelques minutes par jour et nous souvenir de ce qui s’est passé d’agréable dans notre journée.

 La gratitude est un véritable moteur de bien-être, c’est un cadeau magique, que vous seuls pouvez-vous offrir !

La gratitude, c’est comme un boomerang, plus vous êtes positif, plus vous attirez le positif en retour.

La gratitude créée des relations constructives qui renforcent les liens sociaux et donnent un sens à notre travail.

Exprimer sa gratitude sur son cahier du bonheur avant de dormir nous aide à mieux dormir.

 Il y aurait même un lien entre la gratitude et la longévité. C’est ce que nous apprend une étude étonnante :

Pendant 150 ans, toutes les Sœurs d’un couvent ont dû écrire à l’âge de 20 ans, puis à 40 ans et enfin à 70 ans, une lettre exprimant leurs états d’âme. Dans le couvent, chacune vivait dans les mêmes conditions. L’analyse de toutes ces lettres par des chercheurs a permis de quantifier les mots d’émerveillement, de gratitude ou d’optimisme. En croisant ces informations avec leurs dossiers médicaux, on s’est aperçu que celles qui avaient exprimé le plus de gratitude avaient vécu en moyenne 7 ans de vie supplémentaire.

 Je profite de cette chronique  pour vous exprimer ma gratitude pour vos encouragements et votre intérêt du coaching du bonheur;)

Abonnez-vous à notre Newsletter !