Coach en développement personnel paris - heureuse

Coach de vie spécialisé dans le bonheur

Coach du bonheur  depuis 10 ans, mon meilleur ami s’appelle Baloo.

Enfance paisible et adolescence mouvementée

Après une jeunesse paisible dans une famille aimante, je vis ma première rupture familiale et géographique à 14 ans. Le cocon familial éclate (parents séparés, déménagement) et à partir de ce moment les problèmes s’enchainent à la pelle. J’en subis les conséquences mais ma mère s’efforce, avec humour, de toujours me faire voir la vie du bon côté. Malgré l’absence du père et la perte de mes repères, je m’adapte et m’efforce de positiver… A 21 ans, je cherchais un sens à ma vie. Je ne me projetais ni dans la vie professionnelle, ni dans le domaine perso. L’Inde m’attirait depuis l’adolescence. Je sentais que j’y trouverais des réponses.

Quête de sens

Emportée par cette quête de sens, j'ai voyagé plusieurs années à la découverte du monde, et je me suis imprégnée de cultures diverses. En Inde, j'ai été particulièrement marquée par la joie de vivre et la spiritualité ambiante, qui contrastent avec l’abondance de biens que connaissent les occidentaux. J’ai compris que le bonheur est, avant toute chose, un état intérieur. J'ai vécu dans l'Himalaya chez une famille qui vivait simplement et m'avait installée dans une bâtisse sommaire près de leur maison, sans eau ni électricité. Avec eux, en toute simplicité, j’apprenais, je cultivais le bonheur. Je vivais le moment présent d’une façon de plus en plus connectée à la nature, à moi-même, aux autres. En m'intégrant à leur mode de vie, j'ai ressenti un bien-être dénué de toute matérialité, loin des contingences modernes. Cette famille est toujours dans mon cœur et, à ma grande joie, j’ai pu récemment avoir de leurs nouvelles et leur transmettre des cadeaux par une amie qui voyageait en Inde. Le temps n’avait laissé aucune marque chez eux…


Tout au long de mes voyages, et même au cœur de Tokyo, une ville en pleine effervescence, ce contraste m’a enrichi. J'ai pu mettre en pratique, au sein d'un peuple stressé et éloigné de ses repères culturels ancestraux, un art du bonheur très personnel inspiré de mon histoire, imprégné de spiritualité.


J’ai, depuis, toujours cultivé le bonheur pour affronter les obstacles que la vie mettait sur mon chemin. J’ai aussi acquis une ouverture d’esprit qui me permet de comprendre et d’aider l’autre très naturellement et sans aucun jugement.

 Une vocation

Force de ses richesses émotionnelles et culturelles, j'ai profondément changé ma vision du monde et j'ai eu envie de transmettre cette philosophie de vie à l’aide d’une méthode universelle, pragmatique et efficace que j'ai créée : BONHEURS. Je me suis  inspirée de la communication non violente et de la psychologie positive pour vous accompagner vers un bien être intérieur car le bonheur est avant tout un état intérieur.

Le coaching s’est imposé naturellement dans ma vie, d’abord en accompagnant celles et ceux qui me sollicitaient dans mon entourage. Puis j'ai développé cette activité à plein temps pour pouvoir apporter à ces personnes une aide plus en profondeur.


La philosophie, le développement personnel, la spiritualité, etc. tout renvoie au bien être ! Je me suis donc spécialisée dans le bonheur et je suis devenue la première coach du bonheur en France en 2009.

Le coaching

Le coaching de vie est une approche douce, personnalisée et pragmatique visant à résoudre une situation problématique rencontrée par une personne, pour l'accompagner et lui permettre d'atteindre ses objectifs plus sereinement et rapidement. Le coaching se distingue d’autres méthodes et thérapies, et peut leur être complémentaire.


Le choix de la personne à consulter dépend du niveau de stress ressenti : psychiatre, acupuncteur, naturopathe, et, bien entendu, un coach de vie …


A la différence d’une thérapie, le coaching du bonheur se focalise sur le « COMMENT » et non sur le « POURQUOI » dans le but de se réconcilier avec son passé, d’accepter ses faiblesses et de se concentrer sur ses atouts pour devenir la meilleure version de soi-même.


Le Dalaï Lama résume très bien la démarche du coaching : « si l’on est blessé par une flèche empoisonnée, l’important est d’abord de la retirer, ce n’est pas de s’interroger d’où elle vient, qui l’a tirée, de quel poison il s’agit ? ».

Le coaching du bonheur consiste à accompagner sur des objectifs clairement identifiés sur le « Ici et Maintenant ». Une dizaine de séances suffisent en général, pour :

•    Développer une autonomie affective pour être heureux avec soi-même et donc avec autrui.
•    Prendre conscience de ses forces et de ses talents pour optimiser vos compétences.
•    Avoir une meilleure confiance et estime de soi pour avoir un regard bienveillant vis-à-vis de soi même et interagir positivement avec son environnement.
•    Apprécier le moment présent.
•   S’engager sur son chemin et se réaliser pour saisir les opportunités au vol et les transformer en challenges.
•    Ne plus avoir de regrets (faire la paix avec son passé).
•    Vivre à fond (s’épanouir, s’accomplir dans ce que vous aimez).
•    Faire les bons choix (apprendre à décider)
•   Acquérir l’équilibre intérieur, savoir composer avec son histoire personnelle pour gérer ses émotions dans les situations les plus complexes.

•    Se rapprocher de votre véritable identité.

“Qu’est-ce que le bonheur sinon l’accord vrai entre un homme et l’existence qu’il mène ?” Albert Camus


Certaines personnes sont prédisposées au bonheur plus que d’autres ! Des scientifiques (S. Lyubomirsky, K. Jacobs, K. Sheldon et D. Schkade) proposent une théorie qui décrit les principaux déterminants du bonheur : 50% représentant les prédispositions génétiques et 10% les conditions de vie, il reste donc 40% de marge de manœuvre pour agir sur votre niveau de bonheur ! Qu’avez-vous envie d’en faire ?

Le Bonheur ça s’apprend, ça se travaille, ça se cultive !
Cliquez pour une présentation détaillée de l’approche B.O.N.H.E.U.R.S.

Ma démarche

Mon objectif : accompagner chaque personne à la recherche du bonheur (que cela soit au niveau professionnel, personnel, sentimental, familial) et qui souhaite cultiver ce bonheur au quotidien !


Ma méthode : des outils de coaching orientés solution, psychologie positive, et une philosophie de vie qui vous permettra de voir la vie sous un autre angle et de percevoir enfin tous les champs du possible.


Ma mission : Vous accompagner pour que vous vous rapprochiez de qui vous êtes, et que vous trouviez le sens que vous voulez donner à votre vie.

Pour me connaître mieux et faire un premier pas pour vous sentir bien, je vous propose de me contacter au 06 35 17 04 96 ou par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et de télécharger mon eBook gratuit : Accédez au bonheur Ici et Maintenant..

Ensemble, cultivons votre bonheur !

PS : je vous invite à rejoindre mon groupe privé facebook : Ensemble, cultivons votre bonheur !
Brainstorming, astuces, challenges pour cultiver votre bonheur et changer de perception (car tout est question de perception), voilà ce que je partagerai régulièrement avec vous.


 


                             

Comment arrêter de vous dénigrer girls ?

 

Beaucoup d'entre nous ont entendu leurs parents dire « tu peux mieux faire », « sois plus gentille » ou « fais des efforts »... Pourtant, ce qu'il reste souvent de ces « critiques constructives », c'est surtout le sentiment que ce que l'on fait n'est jamais assez bien.

Vous avez alors tendance à vous comparer aux autres et rarement à votre avantage parce que bien sûr vous vous sous-estimez et vous surestimez l'autre. Sinon, ce n'est pas drôle ! Se comparer aux c'est autres, perdre son super pouvoir !


Et quoi de mieux que les réseaux sociaux pour continuer à vous torturer ? Facebook, Instagram, Snapchat (etc) contribuent à toujours donner cette fâcheuse impression que votre vie est bien moins excitante que celles des autres !


En France, contrairement aux pays anglo-saxons, l'échec est stigmatisé, pointé du doigt.  On s'identifie beaucoup (trop) à ce que nous faisons !
Par exemple, au States, on ne va pas utiliser le "TU" qui TUE . On ne les entendra pas formuler : "TU as mal fait" mais « It's OK but I think we can dot it better », « we can work on this together, let's get back to me if you need any advices » : « C'est ok mais on peut faire mieux », « on peut le retravailler ensemble et surtout n'hésite pas de revenir vers moi si tu as besoin d'un conseil » .... Pour terminer la fin d'une collaboration, ils ne vont pas non plus vous remettre en question avec des phrases telles que « tu ne fais pas l'affaire »,  « tu n'as pas le niveau » mais ils diront plutôt :  « it's not working out, I' m really sorry » : «  Cela ne marche pas, j'en suis désolé ».

En France, on ne fait  pas (trop) de cadeau !


💔Et pourtant, le pire juge ne vient même pas des autres mais bien de vous même !


Généralement, quand vous réussissez, vous trouvez que ce n'est rien de spécial, que vous auriez pu faire mieux ou même que c'est un coup de chance...
Et quand vous vous plantez, vous vous trouvez nulle !

Prenez donc  plutôt le temps de savourer vos petites victoires !
🌹 Une réussite sans un sentiment d'accomplissement c'est un peu comme une rose sans odeur, c'est bien joli à voir mais cela ne nous apporte pas l'ivresse...

Arrêtez  de vous critiquer et de ressasser vos échecs, ils ne vous définissent pas.

Et si vous décidiez de ne plus vous accuser pour un oui ou pour un non ?
Qui ne s'est jamais dit : » je suis trop grosse », « je ne suis pas à la hauteur», « je suis nulle » ?

⛔ Faites taire cette petite voix qui vous empêche de faire votre vie comme vous l'entendez !

Les médias mettent en avant la minceur, la jeunesse, la beauté.  Innocemment, votre subconscient a enregistré le message que pour être aimée et être à la hauteur, on doit être jeune, belle et mince !
 
Et comme les 2 plus grandes peurs de l'humain sont de ne pas être à la hauteur et de ne pas être aimé, quel stress permanent pour nous les femmes !
 
 Commencez par décaler votre regard sur vous même :

Je propose toujours aux personnes que j'accompagne sur le chemin du bonheur de se poser cette simple question quand vous vous critiquez :

❤️« Si vous parliez à une amie qui a les mêmes problématiques que vous, vous lui diriez quoi ? »

Et naturellement, elles trouvent des mots bienveillants et encourageants à lui transmettre...

 Certains spécialistes diront que le fait de se dénigrer constamment est une forme de narcissisme.

Cela peut paraitre paradoxal mais cela n'est pas complètement faux !  Une personne narcissique s'admire d'une façon démesurée. Elle  a un ego surdimensionné, est souvent mégalomane, centrée sur elle-même, peu empathique et souvent dominatrice.

Se dénigrer tout le temps démontrerait donc plus que vous êtes égocentré ! Mais votre égo n'est pas surdimensionné mais sous-dimensionné. Votre égo vous rappelle sans cesse  que vous  ne correspondez  pas vraiment à la femme idéale qu'il aimerait que vous soyez ! Se dénigrer revient à baisser votre propre valeur. Cela peut être aussi une dépendance pour être rassurée et attirer la compassion....

Admettez-le, vous dénigrer sans cesse peut gâcher la vie.

👊Mais alors, comment faire pour devenir + sympa avec vous-même?

👉 Ne vous prenez pas au sérieux, jouez avec l'auto dérision, préoccupez-vous plus de votre valeur ajoutée, de vos qualités et de ce que vous pouvez transmettre à votre entourage !
   
⛔ Cessez donc de vous comparer, de vous juger durement, faites-vous plutôt confiance et complimentez-vous généreusement ! Remplacez les « je dois » par des « je choisis de » et des « j'ai envie de ».

👉 Vous pouvez aussi changer d'état d'esprit en modifiant votre posture.

Tenez-vous droite, cela élance votre silhouette, vous donne de l'assurance.
Souriez, cela active la production d'antidépresseurs naturels (endorphines), fait retomber la pression et vous recharge en émotions positives. Cerise sur le gâteau, le sourire vous rend plus belle et rayonnante !
Prenez une pose qui vous donne du pouvoir comme par exemple celle de Wonder Woman !

👉 Et si je devais ajouter une dernière astuce : faites  attention à vos fréquentations !


Fréquentez celles qui vous influencent positivement.. C'est en partie grâce à elles que vous avez pu magnifier vos qualités, vos talents, vos forces...

selon Jim Rohn écrivain et coach, vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus souvent. Celles-ci peuvent vous tirer vers le haut comme vers le bas...

Comment arriver à vous dire des mots doux si vous subissez les paroles blessantes  de votre entourage ? Avoir un entourage qui nous estime, c'est la base !

Alexandra De Roulhac

Coach du Bonheur

Demo

Alexandra

Votre Coach

Mobile : +33(0)635170496

alexandra@coachdubonheur.fr

92100 BOULOGNE

9, rue Heyrault

Copyright 2018 by CkomParis.com  création site internet Neuilly sur Seine - Paris
Compatible iPad, iPhone et Androïd
Demo