comment mettre plus d'éclat dans votre vie ?

Je vous propose de visualiser la vidéo en partenariat avec le journal du parfum et de la beauté : https://www.youtube.com/watch?v=ToUaskht9Nc

 

 1.    Métier coach du bonheur
Le coaching du bonheur renvoie aux « life-coach », ces « coaching de vie » qui existent depuis les années 60 aux Etats-Unis. C’est mon parcours personnel qui m’a amenée à me spécialiser dans le bonheur : j’ai voyagé plusieurs années à la découverte du monde, et je me suis imprégnée de cultures diverses. De ces contrées hors du temps où l'exotisme offre des merveilles, j’ai découvert mille parfums naturels qui mettent en joie les sens. J’ai vécu un an en Inde dans l’Himalaya, au même rythme que les locaux. J’ai été particulièrement marquée par leur joie de vivre et la spiritualité ambiante. Et j’ai compris là-bas que le bonheur est, avant toute chose, un état intérieur. Cette expérience a profondément changé ma façon de voir le monde, m’a inspirée et m’a donné envie de la partager

C’est comme ça que je suis devenue la première « coach du bonheur » en France en 2008. En coaching, je vous entraine à développer votre confiance en soi, votre estime de soi. Je vous aide à avoir un regard positif sur le monde et sur vous-même. Le coaching est un accompagnement de seulement quelques heures et il se focalise sur le présent et l’avenir proche. Le coaching du bonheur, c’est un peu comme une boussole qui vous réoriente vers le bonheur.

2.    Qu’est-ce que le bonheur en 2017 ?
La définition du bonheur, c’est « un état de satisfaction ». Le terreau pour cultiver le bonheur, c’est d’abord une bonne relation à soi-même. C’est aussi s’organiser une vie en accord avec ses valeurs. Trouver un bon équilibre entre la vie pro et la vie perso, Ce besoin d'équilibre est comme un « eldorado », une destination rêvée. En 2017, chacun recherche le bonheur au travail, mais aussi d’avoir du temps pour soi, pour ses activités, son couple etc. Ce n’est pas par hasard que les parfums ont de plus en plus des noms qui évoquent le bonheur, des odeurs gourmandes, rassurantes, sécurisantes… c’est pour répondre à cette quête de bien-être.

3.    Quel est le lien entre parfum et bonheur ?
On ne s’en rend pas forcément compte, mais il y a beaucoup de relations entre parfum et bonheur.
Ne dit-on pas qu’on « respire le bonheur » ? Que « le bonheur se diffuse » ? Qu’il « en faut peu pour être heureux »… Exactement comme le parfum, n’est-ce pas ?
Si le bonheur exprime nos émotions, alors le parfum les révèle.
Le parfum que nous portons influence notre sentiment de bien-être, on peut même dire que le parfum est une sorte de « carte de visite sensorielle ». Un parfum nous stimule, nous rend heureux, nous enveloppe, nous donne de l’énergie.

4.    Comment mettre plus d’éclat dans votre vie ?
Je vous proposerai régulièrement quelques astuces faciles pour vous accorder du temps chaque jour pour être bien dans sa peau !
Pour commencer, Sortez toujours habillée d’un sourire et d’un zeste de parfum. Sourire libère vos tensions, vous donne de l’énergie, vous rend plus heureuse et en plus vous rend belle ! Même un sourire forcé envoie un signal positif au cerveau et va vous rendre de meilleure humeur. C’est un peu comme manger du chocolat, les calories en moins. Alors pourquoi s’en priver ?

5.    comment propager le bonheur ?
Le bonheur, ça s’apprend, ça se diffuse, ça se partage.
Le bonheur est communicatif et se transmet par de la bonne humeur, des sourires et un regard positif sur le quotidien. Le bonheur -comme le parfum- est un élément de séduction, d’intégration sociale : on est plus facilement attiré par une personne qui rayonne que par quelqu’un qui est inodore, incolore et sans saveur. Nous découvrons, grâce aux différents arômes, de nouvelles sensations qui nous donnent l'impression de voyager…

Vous pouvez retrouver la vidéo comment mettre plus d'éclat dans sa vie en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ToUaskht9Nc

 

Comment reconnaître une amitié toxique?

La psychologie positive démontre qu’être heureux passe par la relation aux autres. Chaque geste altruiste diminue les hormones de stress et fait sécréter des hormones du bonheur. Agir pour faire plaisir, ressentir l'impact de cet altruisme sur les autres, c’est l’un des secrets du bonheur !


Prenez donc soin de cultiver vos amitiés, de continuer à ouvrir votre cœur à de nouvelles personnes de différents horizons pour avoir un réseau amical riche et varié ! Les amis vous permettent de partager et de multiplier vos moments de bien-être et vous aident à faire face dans les moments difficiles.


Votre entourage détermine votre qualité de vie. Contrairement à la famille ou aux collègues, vous avez le pouvoir de choisir vos ami(e)s ! Les cinq personnes que vous fréquentez le plus influencent énormément votre qualité de vie. Pour vous élever, ne fréquentez donc que les meilleurs ! Ils sont un moteur puissant à votre bonheur !


L'amitié serait en fait synonyme de l'inclination au vivre-ensemble. La philanthropie (du grec ancien φίλος / phílos « amoureux » et ἄνθρωπος / ánthrôpos « homme », « genre humain ») est la philosophie ou doctrine de vie qui met l'humanité au premier plan de ses priorités. Un philanthrope cherche à améliorer le sort de ses semblables par de multiples moyens.
Une amitié altruiste sera toujours une amitié saine si elle est motivée par l’éthique de réciprocité : « traite les autres comme tu voudrais être traité ».


L’amitié est d'abord une forme d'amour sans désir, une fusion dans la confiance, l'estime, le respect, la complicité, les affinités…
Mais attention, chaque amitié n’est pas toujours bonne à vivre.
Il est ainsi primordial de reconnaitre les amis toxiques et leurs effets néfastes
L'amitié toxique se repère et se définit souvent comme une relation à sens unique, elle n'est ni sincère, ni partagée et comprend la plupart du temps une dose de manipulation.

 

Mais alors comment reconnaitre Les relations négatives et toxiques ?

 

« Si quelqu’un cherche un endroit pour jeter sa poubelle, mieux vaut que ce ne soit pas votre esprit » - Dalaï Lama

Parmi votre entourage, les personnes toxiques sont un frein puissant à votre bonheur.

 

Je vous propose quelques profils pour mieux les reconnaitre :

 

1.    L’ami négatif, pessimiste: Il vous décourage dans vos ambitions, vos envies. Il voit continuellement tout en noir et déverse tous ses malheurs sur vous, ses problèmes ou ses peurs, sans se soucier une seconde des vôtres. Il se trouve dans un schéma de victimisation. Il n’attend pas de vous un soutien, un réconfort, une écoute ponctuelle, non, votre rôle sera d’être son sauveur ! Cet ami peut vite vous culpabiliser si vous ne répondez pas à son appel, et il vous donnera l’impression d’être la seule personne sur qui il peut compter. Cette amitié va vous ronger en votre for intérieur, vous rendre anxieux, indécis, mal à l'aise.

 

2.    L’ami avec un gros complexe d’infériorité: Pour se sentir supérieur, il cherche vos failles, vos points faibles, vos fragilités. Il vous diminue pour se sentir supérieur. Il casse petit à petit votre confiance en soi.

 

3.    L’ami intéressé : Il vous flatte, vous exploite, vous demande toujours plus. Il grignote votre temps, votre énergie, ce que vous lui apportez est devenu un dû pour lui. Il vous épuise, mentalement et physiquement.

 

4.    L’ami fusionnel: Il y a souvent trop d’attente dans ce type de relation, d’idéalisation, et cela engendre la déception. Bien souvent, enfant ou à l’adolescence, ce profil d’amitié peut aider à se construire. Il peut faire du bien en tant qu’adulte à un moment où deux personnes se sentent seules et ont l’impression de trouver leur âme-sœur. Mais si la fusion devient pathologique, l’une des deux se sentira étouffée et voudra fuir. L’ami fusionnel peut être trop directif, et vouloir une amitié de plus en plus exclusive. C’est une relation très forte qui ressemble à celle d’un couple. La rupture peut avoir les mêmes conséquences qu’un divorce. L’entourage en commun est appelé à prendre parti, à choisir entre les deux. Il y a un deuil à faire après une telle rupture.

 

5.    L’ami envieux/jaloux : On dit souvent qu’on reconnait nos vrais amis dans l’adversité, mais on les repère aussi quand nous sommes au top. Il y a ceux/celles qui se réjouissent pour nous, qui nous encouragent, qui nous accompagnent vers le chemin du bonheur ; et il y a ceux/celles qui éprouvent de la jalousie à nous voir évoluer, grandir ! Une amitié saine peut être parasitée par ce sentiment de jalousie. Par exemple, deux ami(e)s sont à peu près au même niveau, et l’une va décoller professionnellement ou faire une rencontre amoureuse. L’autre ami(e) commence à se comparer négativement, il/elle se complait à vous critiquer. Vous n’osez plus dire que tout va bien par crainte de le/la blesser. Le pire est qu’il faut du temps pour remarquer le changement, et jusque-là on lui trouve des excuses, car on a toujours en tête l’ami(e) d’avant.

 

6.    L’ami traitre : Vous faites souvent confiance à vos ami(e)s, et c’est normal, c’est la base de l’amitié. Et puis un jour, vous apprenez que votre ami(e) vous a trahi(e). Ce coup de couteau en plein cœur ne vous a pas tué(e), mais vous laisse dans un état de sidération complet. Il y a parfois une double trahison quand l’ami(e) vous trahit en entretenant une liaison avec votre conjoint(e) ! Les dégâts peuvent être dévastateurs.


Sachez différencier une relation négative temporaire et une amitié toxique. Les relations se font à deux. Une personne peut être négative pour quelqu’un et positive pour quelqu’un d’autre. Il n’est pas toujours nécessaire de rompre s’il y a une vraie amitié mais que vous sentez un malaise.

Si la relation est négative mais pas toxique, il peut être salutaire de communiquer, poser ses limites, savoir dire non ! Si on vous fait une réflexion désagréable, ne laissez rien passer, ne vous justifiez pas. Si vous sentez que c’est nécessaire, prenez du recul pendant un certain temps, cela peut permettre parfois de repartir sur des bases saines.


Si la relation est toxique, fuyez à tout jamais ! Idéalement, cassez les liens à tous les niveaux et évitez de garder trop de rancune car il subsistera encore un lien invisible mais très fort entre lui/elle et vous ! Tant que la rancœur persiste, votre ancien(ne) ami(e) n’est plus présent(e) physiquement, mais le restera dans votre esprit et vos émotions ! Ne culpabilisez pas de prendre la liberté de partir. Vous n’êtes responsable de personne (sauf de vos enfants mineurs) et vous n’appartenez à personne.

Je vous propose un antidote au poison des relations toxiques : concentrez-vous sur les personnes que vous aimez, celles avec qui vous avez des affinités pour partager des moments d’intimité et de complicité, ou simplement des moments magiques et légers.
S’aimer, se respecter, prendre soin de ses propres besoins vous permettra d’entretenir des relations saines et enrichissantes avec votre entourage. Aimer l’autre, oui, mais sans jamais s’oublier.

 

Et si le stress devenait votre ami ?

Depuis le début du confinement, nous vivons une période très triste voire traumatisante. Certains se sentent particulièrement vulnérables. Cette situation que nous n'avions jamais connue fait ressortir nos propres fragilités et peut parfois générer du stress.

Heureusement, nous avons tous un Super Pouvoir : Celui de s’adapter aux différentes situations.

Si le stress s’invite en ce moment dans votre vie, c’est OK et c’est même assez normal !

Accueillez-le comme un ami plutôt que de le combattre

Le stress n’est pas -en soi- négatif sauf s'il devient chronique donc ne le laissez pas s’installer trop longtemps. !

Il peut vous challenger, vous permettre d’être au top de vos capacités.
De +, vous adoptez grâce au stress les bons réflexes de survie.

Une amie de ma mère, une grande actrice de théâtre, Maria Mauban m’avait confié avoir eu le trac toute sa vie. Le trac de l’acteur a souvent un effet stimulant et dynamise ses performances.
Leur challenge est de transformer l’énergie du stress en moteur et éliminer le stress inutile.  

Dernièrement, un coaché m’a demandé une séance en urgence car il avait une crise d’angoisse provoquée par la peur de ne pas arriver à effectuer une tâche professionnelle.


Je l’ai invité à prendre un peu de recul en lui posant ces simples questions :

Au pire, si tu te plantes, est-ce si grave ?

Quelles en seraient les conséquences ? Est-ce que tu y penseras encore dans un mois ?

Au mieux, si tu réussis, que se passe-t-il ?

Peux-tu voir tes exigences à la baisse puisque tu travailles dans des conditions différentes avec le confinement ?

Je l’ai invité à se focaliser à un moment de sa vie où il s’était senti invincible et à s’imprégner de cette nouvelle émotion.
Je l’ai rassuré car je ne mets pas en doute une seconde ses capacités : « ça va aller, tu vas assurer ».

Puis, enfin, je lui ai demandé :

"Penses-tu réussir ce challenge" ?

Et la réponse fût oui.

Il n'était plus dans la rumination mais orienté solution car, libéré de ses blocages, il s'était visualisé accomplir cette tâche.

Pour que le stress devienne (enfin) votre allié, changez votre perception, dites-vous que c’est un ami qui vous veut du bien.  

Je vous invite, dans un premier temps, à identifier les symptômes de celui-ci :

· Physiques : Maux de tête, troubles digestifs, tensions musculaires, fatigue…
· Émotionnels : tension, irritation, perte de motivation et de confiance…
· Cognitifs : Pensées négatives, peurs, cauchemars, pertes de mémoire et de concentration.
· Comportementaux : Manger trop ou pas assez, besoin d’alcool, cigarettes, agitation…

Ensuite,  je vous propose de créer des rituels quotidiens pour vous recharger les batteries et transformer le stress en moteur.

Créez un rituel du matin pour commencer la journée avec le Smile.
Quelle est le rituel que vous pouvez mettre en place pour passer une bonne journée ?
Cela peut passer par danser en musique, une session de yoga, de méditation, de lecture, d’écriture, finir la douche par un jet froid, monter et redescendre les escaliers plusieurs fois.

Prenez une pause avec une respiration apaisante pour vous reposer ou vous endormir.
Mettez une main sur le cœur et l’autre au choix, sur votre plexus solaire ou votre ventre. Vous respirez tranquillement sans changer de rythme et vous prenez conscience de votre respiration, des sensations de vos mains sur votre corps. Restez comme cela 5 minutes, très absorbé par votre respiration. La détente mentale et physique est assurée !

Faites des pauses entre 2 sessions devant l’ordinateur pour reposer vos yeux :
Mettez une main sur chaque œil, sans contact avec votre œil, et faites le noir. Restez les yeux ouverts 3 à 5 minutes.
Une variante : dans la même attitude, imaginez un bateau sur une ligne d’horizon, ce bateau se rapproche et recule, vous faites ce va et vient plusieurs fois pour permettre à vos yeux de s’accommoder et constituer un geste de prévention contre la presbytie.

 Massez vous pour dénouer les muscles contractés et évacuer le stress.

Automassage :

du cuir chevelu : vous prenez votre tête à pleine main et vous vous massez le cuir chevelu, vous pouvez essayer de le décoller en effectuant des mouvements circulaires. C’est très relaxant et cela stimule la pousse des cheveux en activant la microcirculation locale.

du visage : massez-vous le tour des yeux, les tempes, le front, relâchez la mâchoire.

du plexus solaire (ce petit creux situé au centre juste en dessous des côtes) avec une goutte d’huile essentielle de marjolaine mélangée à une goutte de lavande. Masser cette zone est très efficace quand on est sur le point d’exploser… au bord de la crise de nerfs !

des pieds : effectuez de petits mouvements circulaires sur toute la surface de la plante des pieds, massez aussi vos orteils, étirez-les chacun leur tour. Dans le pied, vous avez accès aux terminaisons de tous les méridiens d’acupuncture qui correspondent à tous nos organes vitaux.

Le défi : Donner le meilleur de vous-même en cette période compliquée:).

Que la force soit avec vous  !" *

* Phrase culte de l'univers Star Wars

Passage en direct sur BFM TV

Météo : Comment garder le moral ? 

J’ai eu le plaisir d’être invitée pour donner certaines clés afin de garder le moral, même avec un temps maussade !

Je vous invite àdécouvrir cette vidéo sur ma chaîne YouTube.

Abonnez-vous à notre Newsletter !