Coach en développement personnel paris - estime de soi

3 concepts de Tony Robbins UPW London

 

 

 

En avril 2019, j’ai assisté à 4 jours de séminaire à Londres « Unleash the power within »  (libérer le pouvoir qui est en vous) de Tony Robbins, coach américain qui a coaché  des personnalités  tels que Bill Clinton, Leonardo di Caprio, mère Theresa, Paméla Anderson, Nelson Mandela….


C’était un cadeau d’anniversaire que je me suis offert. C'est toujours bon de se gâter... J’y suis allée seule avec l’envie d’expérimenter à fond ! J’allais enfin aux sources. Beaucoup de coachs l’imitent sans jamais l’égaler car son charisme est juste incroyable. Avec son torse bombé et son énergie débordante, on se dit qu’il est guidé par l'univers !


Quelle expérience entre des jolies rencontres humaines, marche sur les braises et des moments de transes, ce fut un voyage riche en émotion et en apprentissage !

Quand il est  arrivé dans la salle  de 12 O00 personnes est devenu euphorique. Michaël Jackson aurait ressuscité, ses fans auraient été dans le même état. Je me suis surprise à être aussi déchainée que ses fans, et j'ai crié, crié..."Tony"  à en perdre ma voix encouragée par l'écran géant où c'était écrit : "Tony can hear you". Cette euphorie collective était totalement communicative !

Pendant 4 jours, j’ai revêtu une cape invisible pour devenir le héros de ma propre histoire et j’ai  emmagasiné une énergie folle car nous avons beaucoup sauté, crié, dansé et j’ai cru maintes et maintes fois, tel un super héros,  que j’allais m’envoler…

Tony nous a fait expérimenter le « peak state » no stop. Comment traduire le « peak state » : Un état d’ecstasy, d’enthousiasme, de puissance. Imaginez 1 200 personnes de toutes nationalités confondues en peak state...A expérimenter au moins une fois dans sa vie...

A la fin de la première journée, un long moment d’hypnose avec Tony, nous sommes rentrés en transe et j’ai couru avec mes nouvelles amies pour être dans les premières à marcher sur les braises. Le 2eme soir, Tony nous a offert une belle surprise : une party avec DJ William. Nous n’étions qu’Energie !

J’ai vécu un moment très fort sur une méditation sur le pardon le dernier jour et je me suis enivrée du dernier morceau : "life will be never the same" et ancrée le message avant de quitter la salle...


Je partage avec vous 3 concepts  de son séminaire

 

Concept 1


👉Comment arriver à vous mettre dans un état positif qu’importe ce qui se passe ?

Say Yes ;)

Pic crédit : CamillaTuominen (Insta : camillatuominenofficial)
 

 
Tout d’abord, cela part d’une décision, celui de garder une belle énergie, malgré les petits tracas quotidiens.

 

Même si nous ne pouvons contrôler que 10% de ce qui se passe autour de nous, nous sommes responsables à 100% de la façon dont nous réagissons.

Se dire que personne n'est responsable de nos émotions à part nous même que ous sommes responsables de notre façon de réagir est une grande force.


Se sentir triste ou en colère  parce que quelque chose nous a touché s’est est normal mais ne justifie pas tout. 

A un moment, c’est VOUS qui choisissez de rester dans vos émotions négatives  (ou pas). C’est vous qui vous infligez cette souffrance parce que vous avez choisi (inconsciemment)  d’être une victime. En gros, vous n’êtes pas obligé de rester dans un mauvais état d’esprit.


La bonne nouvelle est que vous pouvez même changer d’’état d’esprit en un clin d’œil.
 

La prochaine fois que vous sentez le stress monter, Pour ceci,  expérimentez la fameuse triade de Tony Robbins  avant qu’il vous contrôle :


Elle se déroule en 3 étapes.

 
💫 Etape 1 : Change ta #Physiologie autrement dit la manière d’utiliser ton corps, ta respiration, ta posture, tes mouvements…

💜Redresse toi, souris : Sourire active la production d’antidépresseurs naturels (endorphines), fait retomber la pression et recharge en émotions positives. Il n’existe pas de meilleur moment pour sourire, il faut créer des moments de bonheur dans ton quotidien : Souris à la vie ;).


💜Respire par le ventre. Apprendre à respirer naturellement par le ventre aide à la relaxation, et a pour effet de réduire l'intensité des effets du stress.


💜Choisis ta pose de super héros :  Se conditionner et te mettre dans la peau de ton héros préféré va te donner un super pouvoir !



💫Etape 2 : change ton #Focus because « where focus goes energy flows » !

 

💜Concentre toi sur le positif. Tu ressens ce sur quoi tu te focalises !


💜Ignore tes erreurs du passé. Elles ne te définissent pas.


💜 Concentre toi sur tes qualités. Qu'est ce qui fait que tu es extraordinaire ?



💫Etape 3: change ton #Langage (dès qu’on met des mots sur ce qu’on a vécu, l’évènement prend un autre sens).



💜 Parle toi avec des mots encourageants et positifs car tes paroles vont déterminer ta vision du monde.


💜 Converse avec toi-même : au lieu de te dire "pourquoi cela m’arrive encore", demande toi : "Que vais-je pouvoir en faire de positif ?".


💜Converse avec quelqu’un: plutôt que de dire :" je ne sais pas comment faire donc je préfère ne pas essayer".
Dis : "je ne sais pas encore comment mais je vais trouver les moyens."

Et fais confiance en la vie, elle te veut du bien💜💜💜

Concept 2


👉Comment arriver à des résultats extraordinaires ?


La seule chose qui t'empêche de faire ce que tu veux, c'est l'histoire que tu te racontes.


Pic crédit : CamillaTuominen
 
Avec un bon état d’esprit, tu peux briser tes croyances limitantes !


Le cycle de réussite de Tony commence d’ailleurs par tes croyances. Nous avons tous des croyances « salutaires », qui nous stimulent, et des croyances « limitantes », qui nous inhibent. Malheureusement, les effets de ces dernières sont bien réels, néfastes et empêchent de développer ton potentiel, passer à l’action et atteindre des résultats extraordinaires.


💫Le cycle de réussite est un cycle de 4 étapes : Croyance, Potentiel, Action, Résultats  qui se nourrissent les unes des autres.


En parallèle, si l’une des étapes  s’affaiblit, le reste s’affaiblit…


Attention : Désirer des résultats extraordinaires, être ambitieux ne veut pas dire se mettre en compétition avec les autres…
Notre culture occidentale nous nous met très vite en compétition les uns contre les autres et cela apporte souvent beaucoup de jalousie et enlève l’entraide

Connaissez-vous la réelle signification  de rivaliser : « compète » en anglais :
    
Compete (in latin) signifie: œuvrer  en commun, œuvrer ensemble !  Cela ne signifie pas être en rivalité mais au contraire s’aider les uns les autres à devenir meilleurs! –vous trouverez toujours meilleur que vous! Et c’est OK, personne n’est ton rival ! Inspire-toi de leurs réussites, emprunte leurs habitudes, leurs savoirs faire….
Tu vas gagner un temps fou pour acquérir des connaissances !

Concept 3 :

👉Comment vivre ta vie comme tu le souhaites  !

La réussite sans accomplissement est un échec

 

Crédit pic : CamillaTuominen



 
Je t’invite à t’inspirer de ces  2 compétences  clefs


 💫Compétence 1 : la science de la réalisation : la capacité de faire de tes rêves une réalité.


Active 3 forces de création pour réussir 💙 💙 💙

Pic crédit : CamillaTuominen (Insta : camillatuominenofficial)


💙 Focus.

Le pouvoir de la clarté absolue et de l'engagement absolu.
Ton focus te donne de l’énergie pour passer à l’action.


💙Action massive :


 Prends des mesures nécessaires pour créer la situation qui te permettra d’atteindre tes objectifs.
Puis observe attentivement si ces changements et actions fonctionnent ou pas, sinon essaye autre chose.


💙Grace.


Certaines personnes l'appellent Dieu, d'autres la chance....
Plus tu l'acceptes, plus tu en tires profit.


La « Grace »ne peux pas être contrôlée mais elle nous aide tout au long de notre chemin.


💫 Compétence 2 : l'art de l’accomplissement. : La capacité de profiter pleinement de chaque instant.


⚠ succès sans accomplissement est le plus grand échec.


Notre cerveau a une propension à capter le négatif. Il est programmé pour rechercher toujours les imperfections, c'est ainsi que nous vivons depuis des millions d'années.


Peu importe la qualité de notre vie, nous avons toujours des bonnes raisons d’être en colère ou bien de ressentir de la gratitude. .Mais vous ne pouvez pas ressentir les 2 en même temps.

Quand vous ressentez une émotion négative, Tony chou propose la règle des 90 secondes pour revenir au positif : 

💙Connecte toi, la main sur le cœur,  avec un moment de gratitude en pensant à quelqu’un que tu aimes ou à un moment délicieux de ta vie.


Si tu as envie d’être + heureux, c’est un training quotidien. Entraine-toi  à apprécier  tous les minis plaisirs de la vie comme la caresse du soleil sur ton visage et à te focaliser sur le positif...

La gratitude est un sentiment de reconnaissance pour les joies simples et profondes.


Ressentir de la gratitude apprend à te réorienter sur les choses positives de ta vie.


C’est un véritable moteur de bien-être.


Je suis ressortie de ce séminaire avec l’envie de croquer la vie à pleine dents encore + que d’habitude…

Je commence chaque matinée avec un citron pressé et quelques minutes de trampoline en musique (UPW play list ou DJ WILLiAM  parce que la bonne énergie vient avec le mouvement…

Mon cœur était léger et toutes les petites rancunes que j’avais pu  accumuler dans ma vie ont disparues… #JeSuisAmour.

 

 

5 pistes pour se reconnecter avec soi-même


Chacun connait le masque et le costume, l’emblème et le paraître de la Comedia dell’Arte, mais qui se cache vraiment derrière votre personnage? Le mot vient du latin « persona » (du verbe « personare », qui signifie parler à travers). Il désignait le masque que portaient les acteurs du théâtre.

« La vanité consiste à vouloir paraître ; l’ambition, à vouloir être ; l’amour-propre, à croire que l’on est ; la fierté, à savoir ce que l’on vaut ». Comte Edward Bernard Rackzinski, diplomate polonais.

Il n’est pas nécessaire de faire une introspection pour se rendre compte qu’à plus ou moins grande échelle, vous jouez un rôle dans votre vie. Cela peut paraitre confortable au quotidien, pour plaire, pour être aimé et valorisé. Que cherchez-vous, si ce n’est de l’amour et de la reconnaissance ? Se fondre dans le moule ou se construire un personnage qui ne vous ressemble guère ne vous apportera pas le bonheur à long terme. Plus votre niveau d’étude est élevé, plus vos revenus sont importants et plus vous accordez de l’importance à ce que votre entourage ou la société attendent de vous. Il est tellement facile de dissimuler ce que vous êtes réellement. Le risque est de s’égarer. Quand vous vous perdez dans la rue, vous vous retrouvez toujours grâce à un plan, un bon sens de l’orientation ou un passant. Si vous vous égarez dans la vie, c’est pareil ! Plusieurs solutions s’offrent à vous comme un livre de développement personnel, votre intuition ou un coach.

Pour vous reconnecter avec vous-même, je vous offre 5 pistes à explorer :

1. Retrouvez vos rêves d’enfant
Cela peut vous aider à connaitre vos désirs les plus profonds. Ecrivez une liste de vos rêves, sans vous limiter. Puis voyez comment vous pouvez vous en rapprocher… Selon l’infirmière australienne Bronnie Ware, le plus grand regret d’une personne en fin de vie est de ne pas avoir eu le courage de vivre sa vie comme elle le voulait, et pas celle que les autres voulaient pour soi ». Vaincre la peur du regard des autres vous permet d’être libre de vos choix !

2. Détachez-vous de l’égo qui vous encombre et vous pollue
L’égo est tenace, et cela peut prendre un certain temps pour le mettre à bonne distance. Vous vous sentirez allégé(e) (corps et âme), vous retrouverez votre équilibre et votre joie de vivre !

3. Soyez à l’écoute de vos besoins
Respectez-les, voire comblez-les aussi souvent que vous le pouvez ! Prenez soin de vous ! Prenez plaisir à vous embellir, faites un sport que vous aimez, tout cela aura un impact positif sur votre moral.

4. Vivez en harmonie avec vos valeurs
Bien sûr, votre apparence a de d’importance mais il ne faudrait pas qu’en creusant juste un peu, on trouve une coquille vide ! Une belle voiture, même lavée et bichonnée, tombera en panne si vous mettez la mauvaise essence.

5. Soyez authentique
Apprenez à dire non. Cela vous permettra de ne dire oui qu’avec le cœur ! Soyez sûr(e) de votre valeur, et vous ne ferez plus jamais les choses pour paraître ou éviter les conflits !

Bas les masques ! Ne passez pas pour ce que vous n’êtes pas. Vous êtes bien mieux que n’importe quel personnage créé de toutes pièces ! Pour établir des relations saines et vraies, il est primordial d’être en accord avec soi-même, d’être bienveillant et de se valoriser !

Paru sur Zentonik.

7 Astuces pour profiter du Printemps

 

 Le printemps est enfin là, propice à l’amour et à la sérénité. Une saison douce, idéale pour se ressourcer de ces longs mois d’hiver, faire peau neuve et avoir le cœur léger.

Je vous propose 7 astuces pour profiter du printemps :


1.    Sortez vos lunettes de soleil, les colorées, celles qui vous feront voir la vie en rose. Souriez, ouvrez votre cœur, vous recevrez plein d’amour en retour.
2.    Faites un grand ménage de printemps, triez vos vêtements, changez un peu la déco. Cela vous permettra de vous sentir plus léger(e), de gagner quelques euros ou de faire des heureux dans votre entourage.
3.    Profitez du retour du soleil pour marcher plus souvent, dans la nature de préférence, mangez sainement, et si vous avez envie d’un bon gâteau au chocolat, faites-vous plaisir sans culpabiliser.
4.    Chassez vos idées noires et enfermez-les à double tour dans un tiroir ! Remplacez-les par des pensées positives. C’est votre façon de voir la vie qui la rend belle, bien plus que vos conditions de vie. Vous ne pouvez pas changer le monde, mais vous pouvez changer le regard que vous portez sur le monde !
5.    Couchez-vous à la « bonne heure », celle qui vous convient et vous procure du bonheur. Trainez au lit quand vous en avez l’occasion, c’est si bon !
6.    Concentrez-vous sur vos collègues bienveillants, et amusez-vous aussi à repérer des qualités chez ceux qui, en temps normal, ne trouvent pas grâce à vos yeux. Comportez-vous différemment avec eux, vous serez certainement surpris(e) du résultat. Et si vous observez que l’un d’entre eux a besoin de soutien, soyez à l’écoute !
7.    Evitez le matin de souhaiter « bon courage » à vos collègues comme si chacun allait travailler à la mine, ou encore, quand on vous demande comment vous allez, de répondre « comme un lundi, il faut bien, on n’a pas le choix etc. ». Votre subconscient enregistre le message négatif, le valide, et vous conditionne pour le reste de la journée. Remettez tout au positif « je vais bien » voire même « très bien » ! Trouvez une anecdote amusante ou un mot gentil à dire. Votre subconscient va s’imprégner de ces messages et cela aura un impact positif sur votre humeur et sur celle des autres.


Alors ? Par quoi avez-vous envie de commencer dès aujourd’hui ?
Et vous, souhaitez-vous ajouter quelques conseils à cette liste pour apprécier encore plus, ensemble, un printemps lumineux et joyeux ?

Coach de vie spécialisé dans le bonheur

Coach du bonheur  depuis 10 ans, mon meilleur ami s’appelle Baloo.

Enfance paisible et adolescence mouvementée

Après une jeunesse paisible dans une famille aimante, je vis ma première rupture familiale et géographique à 14 ans. Le cocon familial éclate (parents séparés, déménagement) et à partir de ce moment les problèmes s’enchainent à la pelle. J’en subis les conséquences mais ma mère s’efforce, avec humour, de toujours me faire voir la vie du bon côté. Malgré l’absence du père et la perte de mes repères, je m’adapte et m’efforce de positiver… A 21 ans, je cherchais un sens à ma vie. Je ne me projetais ni dans la vie professionnelle, ni dans le domaine perso. L’Inde m’attirait depuis l’adolescence. Je sentais que j’y trouverais des réponses.

Quête de sens

Emportée par cette quête de sens, j'ai voyagé plusieurs années à la découverte du monde, et je me suis imprégnée de cultures diverses. En Inde, j'ai été particulièrement marquée par la joie de vivre et la spiritualité ambiante, qui contrastent avec l’abondance de biens que connaissent les occidentaux. J’ai compris que le bonheur est, avant toute chose, un état intérieur. J'ai vécu dans l'Himalaya chez une famille qui vivait simplement et m'avait installée dans une bâtisse sommaire près de leur maison, sans eau ni électricité. Avec eux, en toute simplicité, j’apprenais, je cultivais le bonheur. Je vivais le moment présent d’une façon de plus en plus connectée à la nature, à moi-même, aux autres. En m'intégrant à leur mode de vie, j'ai ressenti un bien-être dénué de toute matérialité, loin des contingences modernes. Cette famille est toujours dans mon cœur et, à ma grande joie, j’ai pu récemment avoir de leurs nouvelles et leur transmettre des cadeaux par une amie qui voyageait en Inde. Le temps n’avait laissé aucune marque chez eux…


Tout au long de mes voyages, et même au cœur de Tokyo, une ville en pleine effervescence, ce contraste m’a enrichi. J'ai pu mettre en pratique, au sein d'un peuple stressé et éloigné de ses repères culturels ancestraux, un art du bonheur très personnel inspiré de mon histoire, imprégné de spiritualité.


J’ai, depuis, toujours cultivé le bonheur pour affronter les obstacles que la vie mettait sur mon chemin. J’ai aussi acquis une ouverture d’esprit qui me permet de comprendre et d’aider l’autre très naturellement et sans aucun jugement.

 Une vocation

Force de ses richesses émotionnelles et culturelles, j'ai profondément changé ma vision du monde et j'ai eu envie de transmettre cette philosophie de vie à l’aide d’une méthode universelle, pragmatique et efficace que j'ai créée : BONHEURS. Je me suis  inspirée de la communication non violente et de la psychologie positive pour vous accompagner vers un bien être intérieur car le bonheur est avant tout un état intérieur.

Le coaching s’est imposé naturellement dans ma vie, d’abord en accompagnant celles et ceux qui me sollicitaient dans mon entourage. Puis j'ai développé cette activité à plein temps pour pouvoir apporter à ces personnes une aide plus en profondeur.


La philosophie, le développement personnel, la spiritualité, etc. tout renvoie au bien être ! Je me suis donc spécialisée dans le bonheur et je suis devenue la première coach du bonheur en France en 2009.

Le coaching

Le coaching de vie est une approche douce, personnalisée et pragmatique visant à résoudre une situation problématique rencontrée par une personne, pour l'accompagner et lui permettre d'atteindre ses objectifs plus sereinement et rapidement. Le coaching se distingue d’autres méthodes et thérapies, et peut leur être complémentaire.


Le choix de la personne à consulter dépend du niveau de stress ressenti : psychiatre, acupuncteur, naturopathe, et, bien entendu, un coach de vie …


A la différence d’une thérapie, le coaching du bonheur se focalise sur le « COMMENT » et non sur le « POURQUOI » dans le but de se réconcilier avec son passé, d’accepter ses faiblesses et de se concentrer sur ses atouts pour devenir la meilleure version de soi-même.


Le Dalaï Lama résume très bien la démarche du coaching : « si l’on est blessé par une flèche empoisonnée, l’important est d’abord de la retirer, ce n’est pas de s’interroger d’où elle vient, qui l’a tirée, de quel poison il s’agit ? ».

Le coaching du bonheur consiste à accompagner sur des objectifs clairement identifiés sur le « Ici et Maintenant ». Une dizaine de séances suffisent en général, pour :

•    Développer une autonomie affective pour être heureux avec soi-même et donc avec autrui.
•    Prendre conscience de ses forces et de ses talents pour optimiser vos compétences.
•    Avoir une meilleure confiance et estime de soi pour avoir un regard bienveillant vis-à-vis de soi même et interagir positivement avec son environnement.
•    Apprécier le moment présent.
•   S’engager sur son chemin et se réaliser pour saisir les opportunités au vol et les transformer en challenges.
•    Ne plus avoir de regrets (faire la paix avec son passé).
•    Vivre à fond (s’épanouir, s’accomplir dans ce que vous aimez).
•    Faire les bons choix (apprendre à décider)
•   Acquérir l’équilibre intérieur, savoir composer avec son histoire personnelle pour gérer ses émotions dans les situations les plus complexes.

•    Se rapprocher de votre véritable identité.

“Qu’est-ce que le bonheur sinon l’accord vrai entre un homme et l’existence qu’il mène ?” Albert Camus


Certaines personnes sont prédisposées au bonheur plus que d’autres ! Des scientifiques (S. Lyubomirsky, K. Jacobs, K. Sheldon et D. Schkade) proposent une théorie qui décrit les principaux déterminants du bonheur : 50% représentant les prédispositions génétiques et 10% les conditions de vie, il reste donc 40% de marge de manœuvre pour agir sur votre niveau de bonheur ! Qu’avez-vous envie d’en faire ?

Le Bonheur ça s’apprend, ça se travaille, ça se cultive !
Cliquez pour une présentation détaillée de l’approche B.O.N.H.E.U.R.S.

Ma démarche

Mon objectif : accompagner chaque personne à la recherche du bonheur (que cela soit au niveau professionnel, personnel, sentimental, familial) et qui souhaite cultiver ce bonheur au quotidien !


Ma méthode : des outils de coaching orientés solution, psychologie positive, et une philosophie de vie qui vous permettra de voir la vie sous un autre angle et de percevoir enfin tous les champs du possible.


Ma mission : Vous accompagner pour que vous vous rapprochiez de qui vous êtes, et que vous trouviez le sens que vous voulez donner à votre vie.

Pour me connaître mieux et faire un premier pas pour vous sentir bien, je vous propose de me contacter au 06 35 17 04 96 ou par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et de télécharger mon eBook gratuit : Accédez au bonheur Ici et Maintenant..

Ensemble, cultivons votre bonheur !

PS : je vous invite à rejoindre mon groupe privé facebook : Ensemble, cultivons votre bonheur !
Brainstorming, astuces, challenges pour cultiver votre bonheur et changer de perception (car tout est question de perception), voilà ce que je partagerai régulièrement avec vous.


 


                             

Comment arrêter de vous dénigrer girls ?

 

Beaucoup d'entre nous ont entendu leurs parents dire « tu peux mieux faire », « sois plus gentille » ou « fais des efforts »... Pourtant, ce qu'il reste souvent de ces « critiques constructives », c'est surtout le sentiment que ce que l'on fait n'est jamais assez bien.

Vous avez alors tendance à vous comparer aux autres et rarement à votre avantage parce que bien sûr vous vous sous-estimez et vous surestimez l'autre. Sinon, ce n'est pas drôle ! Se comparer aux c'est autres, perdre son super pouvoir !


Et quoi de mieux que les réseaux sociaux pour continuer à vous torturer ? Facebook, Instagram, Snapchat (etc) contribuent à toujours donner cette fâcheuse impression que votre vie est bien moins excitante que celles des autres !


En France, contrairement aux pays anglo-saxons, l'échec est stigmatisé, pointé du doigt.  On s'identifie beaucoup (trop) à ce que nous faisons !
Par exemple, au States, on ne va pas utiliser le "TU" qui TUE . On ne les entendra pas formuler : "TU as mal fait" mais « It's OK but I think we can dot it better », « we can work on this together, let's get back to me if you need any advices » : « C'est ok mais on peut faire mieux », « on peut le retravailler ensemble et surtout n'hésite pas de revenir vers moi si tu as besoin d'un conseil » .... Pour terminer la fin d'une collaboration, ils ne vont pas non plus vous remettre en question avec des phrases telles que « tu ne fais pas l'affaire »,  « tu n'as pas le niveau » mais ils diront plutôt :  « it's not working out, I' m really sorry » : «  Cela ne marche pas, j'en suis désolé ».

En France, on ne fait  pas (trop) de cadeau !


💔Et pourtant, le pire juge ne vient même pas des autres mais bien de vous même !


Généralement, quand vous réussissez, vous trouvez que ce n'est rien de spécial, que vous auriez pu faire mieux ou même que c'est un coup de chance...
Et quand vous vous plantez, vous vous trouvez nulle !

Prenez donc  plutôt le temps de savourer vos petites victoires !
🌹 Une réussite sans un sentiment d'accomplissement c'est un peu comme une rose sans odeur, c'est bien joli à voir mais cela ne nous apporte pas l'ivresse...

Arrêtez  de vous critiquer et de ressasser vos échecs, ils ne vous définissent pas.

Et si vous décidiez de ne plus vous accuser pour un oui ou pour un non ?
Qui ne s'est jamais dit : » je suis trop grosse », « je ne suis pas à la hauteur», « je suis nulle » ?

⛔ Faites taire cette petite voix qui vous empêche de faire votre vie comme vous l'entendez !

Les médias mettent en avant la minceur, la jeunesse, la beauté.  Innocemment, votre subconscient a enregistré le message que pour être aimée et être à la hauteur, on doit être jeune, belle et mince !
 
Et comme les 2 plus grandes peurs de l'humain sont de ne pas être à la hauteur et de ne pas être aimé, quel stress permanent pour nous les femmes !
 
 Commencez par décaler votre regard sur vous même :

Je propose toujours aux personnes que j'accompagne sur le chemin du bonheur de se poser cette simple question quand vous vous critiquez :

❤️« Si vous parliez à une amie qui a les mêmes problématiques que vous, vous lui diriez quoi ? »

Et naturellement, elles trouvent des mots bienveillants et encourageants à lui transmettre...

 Certains spécialistes diront que le fait de se dénigrer constamment est une forme de narcissisme.

Cela peut paraitre paradoxal mais cela n'est pas complètement faux !  Une personne narcissique s'admire d'une façon démesurée. Elle  a un ego surdimensionné, est souvent mégalomane, centrée sur elle-même, peu empathique et souvent dominatrice.

Se dénigrer tout le temps démontrerait donc plus que vous êtes égocentré ! Mais votre égo n'est pas surdimensionné mais sous-dimensionné. Votre égo vous rappelle sans cesse  que vous  ne correspondez  pas vraiment à la femme idéale qu'il aimerait que vous soyez ! Se dénigrer revient à baisser votre propre valeur. Cela peut être aussi une dépendance pour être rassurée et attirer la compassion....

Admettez-le, vous dénigrer sans cesse peut gâcher la vie.

👊Mais alors, comment faire pour devenir + sympa avec vous-même?

👉 Ne vous prenez pas au sérieux, jouez avec l'auto dérision, préoccupez-vous plus de votre valeur ajoutée, de vos qualités et de ce que vous pouvez transmettre à votre entourage !
   
⛔ Cessez donc de vous comparer, de vous juger durement, faites-vous plutôt confiance et complimentez-vous généreusement ! Remplacez les « je dois » par des « je choisis de » et des « j'ai envie de ».

👉 Vous pouvez aussi changer d'état d'esprit en modifiant votre posture.

Tenez-vous droite, cela élance votre silhouette, vous donne de l'assurance.
Souriez, cela active la production d'antidépresseurs naturels (endorphines), fait retomber la pression et vous recharge en émotions positives. Cerise sur le gâteau, le sourire vous rend plus belle et rayonnante !
Prenez une pose qui vous donne du pouvoir comme par exemple celle de Wonder Woman !

👉 Et si je devais ajouter une dernière astuce : faites  attention à vos fréquentations !


Fréquentez celles qui vous influencent positivement.. C'est en partie grâce à elles que vous avez pu magnifier vos qualités, vos talents, vos forces...

selon Jim Rohn écrivain et coach, vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus souvent. Celles-ci peuvent vous tirer vers le haut comme vers le bas...

Comment arriver à vous dire des mots doux si vous subissez les paroles blessantes  de votre entourage ? Avoir un entourage qui nous estime, c'est la base !

Comment avoir confiance en soi ?



« Rester soi-même dans un monde qui tente constamment de te changer est le plus grand accomplissement ». Ralph Waldo Emerson ,

La confiance en soi un socle fort de votre vie, un pilier du bonheur !

•    La confiance en soi, c’est d’abord croire en ses capacités d’apprendre, d’évoluer, de prendre des décisions.
•    C'est prendre conscience que vous pouvez compter sur vous même face à toutes les situations, même les plus difficiles à affronter.
•    C’est faire confiance en la vie tout simplement et au bonheur qu’elle peut vous offrir lorsqu'elle agit en symbiose avec votre propre  assurance !

Vous en avez certainement plus que vous croyez mais elle peut être enfouie en vous, comme un petit volcan qui sommeille, prêt à se réveiller… Pour la faire ressurgir, Il suffit de s’entrainer. La confiance en soi est comme un muscle, elle peut se tonifier ou s’atrophier selon le training…
Un nouveau-né a une valeur forte juste en existant ! Il recèle tant d’espoir, de possibilités…
Vous, c’est pareil ! Vous  êtes important, qu’importe votre chemin de vie parcouru. Vous faites partie d'un tout, vous avez votre place, vous êtes une pierre d'édifice, vous êtes une parcelle de cet univers. Soyez en fier(e)s et faites vôtre cette confiance personnelle, moteur de votre vie…
La confiance en soi se construit, s'édifie au cours de la petite enfance grâce à la reconnaissance et les encouragements reçus par votre entourage : vos parents, vos professeurs etc. Cette mise en lumière de votre richesse personnelle peut se développer par une prise de conscience et un changement de croyances sur vous-même, sur votre  vision de la vie.



Et vous, où en êtes-vous ?

A-t-on semé suffisamment de graines de protection, de valorisation, d’amour pendant votre enfance pour que vous ayez récolté une  confiance en soi stable ?  Avez-vous été  mis en valeur?  Vous a-t-on  apporté cette énergie positive pour vous permettre d’avancer confiant pendant les périodes difficiles ? ?

Cultiver votre confiance en soi, c’est

•    S’accepter, faire fructifier sans bridage ses talents, y croire, chercher des dépassements de soi sans s'appesantir ou s'apitoyer sur ses faiblesses.
•    Etre authentique : sans masque, qu’importe le regard de l’autre, il n’engage que lui. .
•    Faire au mieux sans attendre de la reconnaissance, ne pas chercher la perfection.
•    Rester confiant même après un échec : Penser mériter le meilleur : visualiser la réussite

 ? La meilleure arme pour cultiver la confiance en soi : le sens de l’auto dérision, le sens de l’humour : Rire de soi, ne pas se prendre trop au sérieux !
« Tu pourrais faire mieux » : cette  petite phrase apparemment anodine, oh combien entendue dans nos jeunes années, ébranle la confiance en soi. Promesse fallacieuse qui fait rêver : « Tu vas pouvoir être parfait à 100 % ». Cette perception est un frein au bonheur, elle vous donne cette croyance : « je n’ai de la valeur que si je suis parfait ».

? Je vous propose cette merveilleuse citation pour contrecarrer cette croyance : "fais ta vie à l'image de ce que tu as en toi de meilleur" !

Si vous pensez toujours : « je peux faire mieux », vous douterez de vous et attendrez l’approbation de l’autre ! Vous serez poussé à devenir perfectionniste pour prouver que vous avez de la valeur. Une fois engagé dans ce challenge -bras de fer, vous risquez de perdre votre énergie, votre temps, votre joie de vivre... Vous serez organisé, efficace avec le goût du détail, certes,  mais vous ne trouverez pas la tranquillité de l’esprit ! Vous ne serez jamais complètement satisfait de vos résultats  car la perfection n’existe pas.
Vous ne saisirez pas certaines opportunités de peur de ne pas faire assez bien. L’échec vous semblera une preuve de vos faiblesses ! Si vous vous forgez une identité, une image, un "aura", grâce à vos réussites, un brutal échec ou une erreur, une défaillance peut tout ébranler et plus dure sera la chute !
Oser sortir de sa zone de confort, c’est oser rater ! C’est être audacieux…Qu’importe le résultat, avoir osé, c’est déjà une raison suffisante pour être fier de soi !



? Pour garder une  confiance en soi stable : Ne vous identifiez ni à vos échecs, ni à vos réussites !

Il n’est pas possible de gagner à tous les coups ! C'est normal de faire des erreurs. Les échecs sont des occasions d'évaluer de nouvelles ressources. Les conséquences de tout échec, quel qu'en soient sa nature et son envergure, dépendront de votre réaction à l'acceptation. Il est important de garder la tête haute ! Estimeriez-vous moins votre meilleur ami, le jour où il subira un revers ?  Non, bien  sûr ! Alors pourquoi le feriez-vous avec vous-même.
Pour renforcer sa confiance en soi, prenez conscience de tout le chemin parcouru, de vos qualités mises en exergue, de vos talents cachés révélés au grand jour et félicitez-vous !
Notre culture ne nous apprend pas suffisamment à nous valoriser, ni à nous montrer sous notre meilleur jour. Quel dommage ! Se congratuler n’est pas être prétentieux ! C’est juste avoir une saine confiance en soi.
L’arrogance ou l’orgueil  nait d’une surestimation de soi et traduit au contraire un manque d’estime de soi. ???
Nous devons nous ré- approprier notre moi, à mieux nous aimer comme nous sommes, puis dans la vie en couple, grandir ensemble, s’imprégner l’un de l’autre,  faire de nos différences, des forces !
Ne laissez jamais le souffle de l’autre éteindre les braises de vos rêves, de vos espoirs, de votre foi en la vie…
Je vous propose un exercice pour évaluer vos forces, vos qualités, vos talents.
Prenez une feuille de papier et écrivez votre prénom au milieu en grosses lettres  (ou autre : dessin, photo…je laisse place à votre créativité)
Ecrivez en haut de la feuille tout ce que vous avez réalisé dans votre vie : niveau familial, professionnel, scolaire, sportif, amoureux, amical, loisirs, voyages, vos fiertés de la vie quotidienne (comme un bon fondant au chocolat réussi…)
Puis en bas toutes vos qualités, vos talents, vos forces…
Affichez cette feuille dans un endroit bien en vue pour pouvoir la compléter avec de nouveaux succès et la relire, vous en imprégner  régulièrement.  :
Je vous propose aussi de faire appel à votre entourage par écrit  (sphère personnelle : (amis, famille) et professionnelles (collègue, manager, client fournisseur…) et de les questionner sur vos qualités et vos points forts   Demandez le à des personnes  bienveillantes et au moins une ou deux qui sont importantes  à vos yeux. Leur feedback sera un cadeau que vous pourrez garder précieusement toute votre vie …
Si vous avez envie d’être accompagné un bout de chemin pour cultiver une saine confiance en soi, mettre à jour vos objectifs et les atteindre sereinement, appelez-moi !

Ensemble cultivons votre bonheur, avec la méthode BONHEURS.

Comment avoir une saine estime de soi ?

« C’est l’image que nous avons de nous-même qui fait notre destin » Nathaniel Branden, psychothérapeute américain.

L'estime de soi désigne une appréciation portée sur soi. Ce jugement de valeur est déterminé en grande partie par l'écart qui existe entre « la personne que je suis et celle que je souhaite être ».
Avoir une bonne estime de soi passe par le fait de prendre conscience de sa valeur. Si vous êtes quelqu’un de bien, avec vos qualités et vos défauts, vous pouvez avoir une belle estime de vous !
Cultiver son estime de soi est un passage obligé sur le chemin du bonheur, alors cultivons ensemble votre propre bonheur à travers une métaphore de jardinage :
? L’estime de soi est une fleur à arroser quotidiennement, à cultiver toujours avec amour et indulgence ; rien n’est jamais acquis, on peut être fier de soi un jour et se détester le lendemain, pensez-y.
? Faites confiance à Dame Nature, grâce à vos bons soins, votre fleur du bonheur va pousser et s'embellir un peu plus chaque jour, et qu’importent les tempêtes...

Comme un trèfle à 4 feuilles, cette fleur du bonheur a 4 pétales :

? L’amour de soi : c’est s’aimer avec ses forces, ses fragilités, se regarder avec bienveillance et indulgence... L’égo nous empêche parfois de nous remettre en question, et peut bloquer le processus d’un travail en profondeur. Il ne faut pas mélanger égo et amour de soi. Selon moi, la première pierre de toute fondation est l’amour de soi, tout autant que d’être joyeux, naturel et sincère.
? L’acceptation de soi : c’est s’accepter comme nous sommes. Rien n’est jamais figé, nous sommes en perpétuel apprentissage. Poser un regard sur soi avec la même indulgence que celle que nous aurions avec notre meilleur ami nous permet d’avancer sans masque.
? La confiance en soi : c’est pouvoir compter sur soi-même pour faire face à la plupart des situations que l’on rencontre dans sa vie (cf. ma dernière chronique)
? La vision de soi : c’est le regard que l’on porte sur soi. Chacun évalue ses propres qualités et ses défauts, avec plus ou moins de lucidité. Or, nous avons souvent une mauvaise tendance à nous appesantir sur nos défauts. Pour retrouver une bonne estime de soi, il est important de s’appliquer à valoriser le positif.

Prenez soin de cette « fleur du bonheur » quotidiennement surtout si, au premier abord, le terreau ne vous semble pas très fertile. On récolte toujours ce que l’on s’aime … ;-)

Notre estime de soi est transmise par l’amour reçu durant notre enfance. Dès notre plus jeune âge, on doit pouvoir se sentir aimé et valorisé inconditionnellement (quelles que soit nos performances). Un enfant est comme une éponge, il absorbe tout et pense que ses parents, ou ses professeurs, ont un jugement juste. Il est capable de faire ce qu’on attend de lui pour obtenir de la reconnaissance. A l’âge adulte, s’il n’y a pas de remise en question, on continue de se comporter de telle façon à répondre aux attentes (réelles ou imaginaires) de l’autre. Vous êtes souvent traité tel que vous vous voyez, alors n’hésitez pas à magnifier le regard que vous portez sur vous-même.

Votre estime de soi se construit en fonction de vos croyances et de vos actions.

Je vous propose quelques clefs pour la cultiver :

1.    Changez vos croyances limitantes en croyances boostantes : Une croyance limitante est le fait de tenir pour vraie une image de soi, une vision de la vie ou une idée reçue qui parfois n’ont aucun rapport avec la réalité. Elles conditionnent vos comportements. Nous avons tous des croyances « limitantes », qui nous inhibent, et des croyances « salutaires » qui nous stimulent. Il en va de notre responsabilité de déclarer : « j’ai un mental fort », « je prends soin de moi » ou « je contrôle ma vie ».
2.    Ayez un regard sur vous positif, respectueux et indulgent : Plutôt que d’être dans le jugement permanent, soyez plutôt votre meilleur avocat ! Sachez appréhender la vie comme une possibilité de grandir et de vous améliorer. Dites stop au dénigrement !
3.    Affirmez-vous : exprimez-vous, communiquez votre point de vue sans empiéter sur celui des autres.  Dites OUI avec le cœur. Dites NON pour respecter vos besoins, et renforcer vos limites.
4.    Réalisez que vous avez le choix : vous êtes responsable et acteur de votre vie. Vous ne pouvez pas toujours vous positionner en victime. Bien sûr, vous n’êtes pas toujours responsable de tout ce qui vous arrive, mais par contre il vous appartient de choisir la façon d’y réagir. Prenez des risques, et n’hésitez pas à sortir des sentiers battus.
5.    Valorisez votre entourage : être positif avec les autres vous aide à l’être avec vous-même. Alors qu’au contraire, rabaisser quelqu’un ne vous élèvera jamais.
6.    Cultivez l’optimisme : ne vous focalisez pas sur le négatif, et cherchez à voir le positif dans toute situation. Un verre à moitié vide n’est qu’une illusion, si vous le décidez, vous comprendrez qu’il est toujours rempli, à moitié d’eau et à moitié d’air.
7.    Elevez votre quête de sens : restez focalisé sur vos objectifs, définissez un chemin qui vous guide et oriente vos actions. Faites en sorte de vivre vos rêves plutôt que de rêver votre vie !
8.    Recherchez un épanouissement sentimental : L’estime de soi influence la relation amoureuse. Il est plus facile de croire en l’amour et de cultiver une relation saine quand on a une bonne opinion de soi.

« Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien » – Abbé Pierre
Pour aller plus loin, cultivez votre bonheur avec la méthode bonheurs

Comment reconnaître une amitié toxique?

La psychologie positive démontre qu’être heureux passe par la relation aux autres. Chaque geste altruiste diminue les hormones de stress et fait sécréter des hormones du bonheur. Agir pour faire plaisir, ressentir l'impact de cet altruisme sur les autres, c’est l’un des secrets du bonheur ! ?
Prenez donc soin de cultiver vos amitiés, de continuer à ouvrir votre cœur à de nouvelles personnes de différents horizons pour avoir un réseau amical riche et varié ! Les amis vous permettent de partager et de multiplier vos moments de bien-être et vous aident à faire face dans les moments difficiles.
Votre entourage détermine votre qualité de vie. Contrairement à la famille ou aux collègues, vous avez le pouvoir de choisir vos ami(e)s ! Les cinq personnes que vous fréquentez le plus influencent énormément votre qualité de vie. Pour vous élever, ne fréquentez donc que les meilleurs ! Ils sont un moteur puissant à votre bonheur !
L'amitié serait en fait synonyme de l'inclination au vivre-ensemble. La philanthropie (du grec ancien φίλος / phílos « amoureux » et ἄνθρωπος / ánthrôpos « homme », « genre humain ») est la philosophie ou doctrine de vie qui met l'humanité au premier plan de ses priorités. Un philanthrope cherche à améliorer le sort de ses semblables par de multiples moyens.
Une amitié altruiste sera toujours une amitié saine si elle est motivée par l’éthique de réciprocité : « traite les autres comme tu voudrais être traité ».
L’amitié est d'abord une forme d'amour sans désir, une fusion dans la confiance, l'estime, le respect, la complicité, les affinités…
Mais attention, chaque amitié n’est pas toujours bonne à vivre.
Il est ainsi primordial de reconnaitre les amis toxiques et leurs effets néfastes
L'amitié toxique se repère et se définit souvent comme une relation à sens unique, elle n'est ni sincère, ni partagée et comprend la plupart du temps une dose de manipulation.


Les relations négatives et toxiques.

« Si quelqu’un cherche un endroit pour jeter sa poubelle, mieux vaut que ce ne soit pas votre esprit » - Dalaï Lama

Parmi votre entourage, les personnes toxiques sont un frein puissant à votre bonheur.?

Je vous propose quelques profils :

1.    L’ami négatif, pessimiste: Il vous décourage dans vos ambitions, vos envies. Il voit continuellement tout en noir et déverse tous ses malheurs sur vous, ses problèmes ou ses peurs, sans se soucier une seconde des vôtres. Il se trouve dans un schéma de victimisation. Il n’attend pas de vous un soutien, un réconfort, une écoute ponctuelle, non, votre rôle sera d’être son sauveur ! Cet ami peut vite vous culpabiliser si vous ne répondez pas à son appel, et il vous donnera l’impression d’être la seule personne sur qui il peut compter. Cette amitié va vous ronger en votre for intérieur, vous rendre anxieux, indécis, mal à l'aise.

2.    L’ami avec un gros complexe d’infériorité: Pour se sentir supérieur, il cherche vos failles, vos points faibles, vos fragilités. Il vous diminue pour se sentir supérieur. Il casse petit à petit votre confiance en soi.

3.    L’ami intéressé : Il vous flatte, vous exploite, vous demande toujours plus. Il grignote votre temps, votre énergie, ce que vous lui apportez est devenu un dû pour lui. Il vous épuise, mentalement et physiquement.

4.    L’ami fusionnel: Il y a souvent trop d’attente dans ce type de relation, d’idéalisation, et cela engendre la déception. Bien souvent, enfant ou à l’adolescence, ce profil d’amitié peut aider à se construire. Il peut faire du bien en tant qu’adulte à un moment où deux personnes se sentent seules et ont l’impression de trouver leur âme-sœur. Mais si la fusion devient pathologique, l’une des deux se sentira étouffée et voudra fuir. L’ami fusionnel peut être trop directif, et vouloir une amitié de plus en plus exclusive. C’est une relation très forte qui ressemble à celle d’un couple. La rupture peut avoir les mêmes conséquences qu’un divorce. L’entourage en commun est appelé à prendre parti, à choisir entre les deux. Il y a un deuil à faire après une telle rupture.

5.    L’ami envieux/jaloux : On dit souvent qu’on reconnait nos vrais amis dans l’adversité, mais on les repère aussi quand nous sommes au top. Il y a ceux/celles qui se réjouissent pour nous, qui nous encouragent, qui nous accompagnent vers le chemin du bonheur ; et il y a ceux/celles qui éprouvent de la jalousie à nous voir évoluer, grandir ! Une amitié saine peut être parasitée par ce sentiment de jalousie. Par exemple, deux ami(e)s sont à peu près au même niveau, et l’une va décoller professionnellement ou faire une rencontre amoureuse. L’autre ami(e) commence à se comparer négativement, il/elle se complait à vous critiquer. Vous n’osez plus dire que tout va bien par crainte de le/la blesser. Le pire est qu’il faut du temps pour remarquer le changement, et jusque-là on lui trouve des excuses, car on a toujours en tête l’ami(e) d’avant.

6.    L’ami traitre : Vous faites souvent confiance à vos ami(e)s, et c’est normal, c’est la base de l’amitié. Et puis un jour, vous apprenez que votre ami(e) vous a trahi(e). Ce coup de couteau en plein cœur ne vous a pas tué(e), mais vous laisse dans un état de sidération complet. Il y a parfois une double trahison quand l’ami(e) vous trahit en entretenant une liaison avec votre conjoint(e) ! Les dégâts peuvent être dévastateurs.
Sachez différencier une relation négative temporaire et une amitié toxique. Les relations se font à deux. Une personne peut être négative pour quelqu’un et positive pour quelqu’un d’autre. Il n’est pas toujours nécessaire de rompre s’il y a une vraie amitié mais que vous sentez un malaise. Si la relation est négative mais pas toxique, il peut être salutaire de communiquer, poser ses limites, savoir dire non ! Si on vous fait une réflexion désagréable, ne laissez rien passer, ne vous justifiez pas. Si vous sentez que c’est nécessaire, prenez du recul pendant un certain temps, cela peut permettre parfois de repartir sur des bases saines.
Si la relation est toxique, fuyez à tout jamais ! Idéalement, cassez les liens à tous les niveaux et évitez de garder trop de rancune car il subsistera encore un lien invisible mais très fort entre lui/elle et vous ! Tant que la rancœur persiste, votre ancien(ne) ami(e) n’est plus présent(e) physiquement, mais le restera dans votre esprit et vos émotions ! Ne culpabilisez pas de prendre la liberté de partir. Vous n’êtes responsable de personne (sauf de vos enfants mineurs) et vous n’appartenez à personne !

? Je vous propose un antidote au poison des relations toxiques : concentrez-vous sur les personnes que vous aimez, celles avec qui vous avez des affinités pour partager des moments d’intimité et de complicité, ou simplement des moments magiques et légers.?
S’aimer, se respecter, prendre soin de ses propres besoins vous permettra d’entretenir des relations saines et enrichissantes avec votre entourage. Aimer l’autre, oui, mais sans jamais s’oublier.

Comment sortir de l'EGO système sain et sauf ?


Bien souvent le problème,

c'est l'histoire que vous vous racontez…
...sans cesse et en boucle.

Je le sais, vous le savez.

 Je vous l’accorde, dans ce monde, il est plus facile de s’inventer des excuses, et des prétextes plutôt que de trouver des moyens pour arriver à nos fins.
 
Enfin, ça, c’est ce que nous croyons.
 
Savez-vous ce qu’on dit ?
Que si nous n’agissons pas, c’est que (finalement) notre objectif n’était pas assez fort. Que nous ne voulons pas vraiment ce que nous désirons. Et c’est OK.
 
Pourquoi la vie nous aiderait ?
C’est vrai, nous sommes les seuls à pouvoir changer les choses

et pourtant, nous ne bougeons pas.
 
Peut-être même que vous dites :

Ce n’est pas pour moi, j’ai peur, je n’ose pas, plus tard, …
Et vous ne faites rien. C’est plus facile.
 
Et le jour d’après vous dites :

je n’ai pas de chance, cela n’arrive qu’aux autres, et autres blablabla.
 
Pourquoi la vie devrait comploter

pour vous apporter ce que vous souhaitez sur un plateau ?
 
Pourquoi elle devrait croire en vous

alors que vous ne croyez pas en elle ?
 
Pourquoi elle devrait croire en vous

alors que vous ne croyez pas en vous même ?
 
Et pourquoi ce message ?
 Parce que je veux que vous vous racontiez la bonne histoire,

pour vivre la bonne vie : la votre !
Cette vie où vous êtes "vous", où vous êtes bien,
Où vous n’avez pas de regrets.
 

Anthony Hopkins a confié sa philosophie :
 
« Ce que les gens disent de moi et pensent de moi, ce n’est pas mon affaire. Je suis ce que je suis et je fais ce que je fais. Je n’attends rien et j’accepte tout. Et cela rend la vie tellement plus facile ».
 
 Voici le replay (valable jusqu'à mardi 23 janvier) du wébinaire sur l'EGO avec Lucie Michaut, experte en communication de www.mindset et match

ICI : Sortir de l'égo system sain et sauf

Vous voulez avoir des astuces régulièrement pour cultiver votre bonheur  ?

Alors rendez-vous avec le bonheur ci-dessous :

Rejoignez mon groupe FB Ensemble, cultivons votre bonheur !

Et sentez vous y comme chez vous ;)

 Votre ego (et la relation que vous avez avec) vous mènera très loin ou nulle part, 

ça, c'est vous qui décidez !