Coach en développement personnel paris - développer son affirmation

Comment arrêter de vous dénigrer girls ?

 

Beaucoup d'entre nous ont entendu leurs parents dire « tu peux mieux faire », « sois plus gentille » ou « fais des efforts »... Pourtant, ce qu'il reste souvent de ces « critiques constructives », c'est surtout le sentiment que ce que l'on fait n'est jamais assez bien.

Vous avez alors tendance à vous comparer aux autres et rarement à votre avantage parce que bien sûr vous vous sous-estimez et vous surestimez l'autre. Sinon, ce n'est pas drôle ! Se comparer aux c'est autres, perdre son super pouvoir !


Et quoi de mieux que les réseaux sociaux pour continuer à vous torturer ? Facebook, Instagram, Snapchat (etc) contribuent à toujours donner cette fâcheuse impression que votre vie est bien moins excitante que celles des autres !


En France, contrairement aux pays anglo-saxons, l'échec est stigmatisé, pointé du doigt.  On s'identifie beaucoup (trop) à ce que nous faisons !
Par exemple, au States, on ne va pas utiliser le "TU" qui TUE . On ne les entendra pas formuler : "TU as mal fait" mais « It's OK but I think we can dot it better », « we can work on this together, let's get back to me if you need any advices » : « C'est ok mais on peut faire mieux », « on peut le retravailler ensemble et surtout n'hésite pas de revenir vers moi si tu as besoin d'un conseil » .... Pour terminer la fin d'une collaboration, ils ne vont pas non plus vous remettre en question avec des phrases telles que « tu ne fais pas l'affaire »,  « tu n'as pas le niveau » mais ils diront plutôt :  « it's not working out, I' m really sorry » : «  Cela ne marche pas, j'en suis désolé ».

En France, on ne fait  pas (trop) de cadeau !


💔Et pourtant, le pire juge ne vient même pas des autres mais bien de vous même !


Généralement, quand vous réussissez, vous trouvez que ce n'est rien de spécial, que vous auriez pu faire mieux ou même que c'est un coup de chance...
Et quand vous vous plantez, vous vous trouvez nulle !

Prenez donc  plutôt le temps de savourer vos petites victoires !
🌹 Une réussite sans un sentiment d'accomplissement c'est un peu comme une rose sans odeur, c'est bien joli à voir mais cela ne nous apporte pas l'ivresse...

Arrêtez  de vous critiquer et de ressasser vos échecs, ils ne vous définissent pas.

Et si vous décidiez de ne plus vous accuser pour un oui ou pour un non ?
Qui ne s'est jamais dit : » je suis trop grosse », « je ne suis pas à la hauteur», « je suis nulle » ?

⛔ Faites taire cette petite voix qui vous empêche de faire votre vie comme vous l'entendez !

Les médias mettent en avant la minceur, la jeunesse, la beauté.  Innocemment, votre subconscient a enregistré le message que pour être aimée et être à la hauteur, on doit être jeune, belle et mince !
 
Et comme les 2 plus grandes peurs de l'humain sont de ne pas être à la hauteur et de ne pas être aimé, quel stress permanent pour nous les femmes !
 
 Commencez par décaler votre regard sur vous même :

Je propose toujours aux personnes que j'accompagne sur le chemin du bonheur de se poser cette simple question quand vous vous critiquez :

❤️« Si vous parliez à une amie qui a les mêmes problématiques que vous, vous lui diriez quoi ? »

Et naturellement, elles trouvent des mots bienveillants et encourageants à lui transmettre...

 Certains spécialistes diront que le fait de se dénigrer constamment est une forme de narcissisme.

Cela peut paraitre paradoxal mais cela n'est pas complètement faux !  Une personne narcissique s'admire d'une façon démesurée. Elle  a un ego surdimensionné, est souvent mégalomane, centrée sur elle-même, peu empathique et souvent dominatrice.

Se dénigrer tout le temps démontrerait donc plus que vous êtes égocentré ! Mais votre égo n'est pas surdimensionné mais sous-dimensionné. Votre égo vous rappelle sans cesse  que vous  ne correspondez  pas vraiment à la femme idéale qu'il aimerait que vous soyez ! Se dénigrer revient à baisser votre propre valeur. Cela peut être aussi une dépendance pour être rassurée et attirer la compassion....

Admettez-le, vous dénigrer sans cesse peut gâcher la vie.

👊Mais alors, comment faire pour devenir + sympa avec vous-même?

👉 Ne vous prenez pas au sérieux, jouez avec l'auto dérision, préoccupez-vous plus de votre valeur ajoutée, de vos qualités et de ce que vous pouvez transmettre à votre entourage !
   
⛔ Cessez donc de vous comparer, de vous juger durement, faites-vous plutôt confiance et complimentez-vous généreusement ! Remplacez les « je dois » par des « je choisis de » et des « j'ai envie de ».

👉 Vous pouvez aussi changer d'état d'esprit en modifiant votre posture.

Tenez-vous droite, cela élance votre silhouette, vous donne de l'assurance.
Souriez, cela active la production d'antidépresseurs naturels (endorphines), fait retomber la pression et vous recharge en émotions positives. Cerise sur le gâteau, le sourire vous rend plus belle et rayonnante !
Prenez une pose qui vous donne du pouvoir comme par exemple celle de Wonder Woman !

👉 Et si je devais ajouter une dernière astuce : faites  attention à vos fréquentations !


Fréquentez celles qui vous influencent positivement.. C'est en partie grâce à elles que vous avez pu magnifier vos qualités, vos talents, vos forces...

selon Jim Rohn écrivain et coach, vous êtes la moyenne des 5 personnes que vous fréquentez le plus souvent. Celles-ci peuvent vous tirer vers le haut comme vers le bas...

Comment arriver à vous dire des mots doux si vous subissez les paroles blessantes  de votre entourage ? Avoir un entourage qui nous estime, c'est la base !

Comment se reconnecter au moment présent ?

 

« Hier est derrière, demain est mystère, et aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'appelle le présent. »
Tiré de Kung Fu Panda movies.

Parce que hier est derrière :

👉« Lorsque ton passé t’appelle, ne réponds pas, il n’a rien de nouveau à te dire. »

La culpabilité, les regrets liés au passé peuvent empêcher de vivre pleinement et apprécier les petits ou grands délices du quotidien.

Le passé appartient au passé !

C’est important de ne pas se laisser parasiter par un sentiment de culpabilité !
Quels que soit les résultats, si vous avez fait de votre mieux avec l’énergie, le temps et les moyens dont vous disposiez à l'instant T, vous n'avez donc rien à vous reprocher !
Et si vous n’avez pas fait de votre mieux et que vous subissez les conséquences, pas la peine d'en rajouter…
Au lieu de vous juger durement, devenez votre meilleur avocat !

Parce ce que demain est mystère :

Combien d’entre vous se tourmentent en se projetant dans des situations qui d’ailleurs (peut-être) ne se produiront jamais comme une tromperie, un renvoi ou encore un manque d’argent à venir ?

La peur de perdre quelque chose/quelqu'un est très courante dans notre monde occidental...On dirait que + on accumule, + on a peur de perdre….

👉Savez-vous que seulement 8% de nos peurs sont fondées sur une menace concrète ? Tout le reste n’est que fantasme !

Mais comme le cerceau ne fait pas la différence entre le réel et l'imaginaire, la boule au ventre est bien réelle !
Se faire du mauvais sang, cette expression médiévale est très parlante et fait comprendre à quel point s’inquiéter est mauvais pour la santé !

Et si vous remplaciez l’inquiétude par une bonne dose d’optimisme en vous disant que les choses peuvent (aussi) bien se passer et  que quoi qu’il advienne vous trouverez des ressources et des solutions !

Plutôt que d'élaborer des mauvais films, racontez-vous  l'histoire qui vous ferait du bien.
 Cela commence par prendre la décision de voir la vie sous l’angle du bonheur

parce que aujourd'hui est cadeau
C'est pour cela qu'on l'appelle le présent...

Mais comment se reconnecter au moment présent ?

Je vous propose 3 tips :

👉 Reconnectez vos sens :

Laissez parler vos sens tout simplement pour apprécier pleinement chaque instant. Surprenez-vous à sentir, goûter, humer, toucher, écouter comme si vous découvriez votre environnement pour la première fois. Fermez les yeux et concentrez-vous sur ce que perçoit votre odorat : les parfums de la cuisine, les senteurs de la nature, un vieux livre…Prenez quand vous pouvez votre déjeuner au calme et, prenez conscience des sensations, des goûts, des textures, des odeurs. Concentrez-vous sur chaque bouchée Et dégustez chaque aliment. Vous en ressentirez plus de plaisir et un sentiment de satiété. Regardez le ciel, sentez la brise, Et appréciez le moindre rayon de soleil, même s’il fait froid !

👉 Pratiquez la respiration de cohérence cardiaque :

Pendant vos pauses, prenez quelques minutes pour vous recentrer sur votre respiration. Trouvez un endroit calme. Inspirez cinq secondes et expirez 5 secondes. Une minute suffit pour se détendre, se clarifier les idées, prendre de meilleures décisions et renforcer son système immunitaire L'idéal est de pratiquer l'exercice pendant au moins 3 minutes.

👉 Amusez vous avec le coloriage méditatif : le mandala

Le mandala - « cercle sacré ou magique » en sanskrit - est un support de méditation via le coloriage. Parce qu’il permet de ralentir le rythme, de combattre le stress et de faciliter la concentration, le mandala a du succès chez les grands comme chez les petits. Carl Jung, inventeur de la psychologie analytique, prescrivait déjà à ses patients des séances de coloriage pour les apaiser et les aider à se recentrer…

Pensez à mettre de la nouveauté dans notre vie, ça vous fera l’effet d’un parfum grisant qui donne des frissons de plaisir immédiat !

Et venez découvrir votre super pouvoir qui va vous permettre d’arrêter de ressasser le passé ou de flipper !
Prochaine date :

PoPoPow !

Le pouvoir de s'en foutre est toujours là pour vous servir.

Le jeudi 13 juin 2019 : "Oust le syndrome de l'imposteur parce que tu es tout sauf une arnaque !

Le jeudi 20 juin 2019 : "Oust la culpabilité ! Sorry but not sorry babe !"

Le burn out, comment cela se passe chez nous et dans d'autres pays ?

Aujourd’hui tout le monde parle de bonheur au travail et malheureusement on parle aussi beaucoup de burn-out qui est en quelque sorte l’anti bonheur au travail.

Qu’est-ce que le burn-out ?  Littéralement cela veut dire se consumer de l’intérieur. C’est un véritable sujet de société en France à l’heure où les conditions de travail sont au centre des débats politiques. Le mal être en entreprise est la cause d’une baisse de productivité dommageable comme le soulignent les conclusions de l’étude 2017 de l'IBET (indice du bien-être au travail). Cette étude réalisé sur des dizaines de milliers de salariés chiffre à 12600 euros par an par salarié le cout moyen de ce mal être au travail : absentéisme, baisse d’engagement etc.

En France,1 salarié sur 3 a déjà fait un burn-out. On a tout intérêt à réfléchir à la prévention du burn-out, aux bien être des salariés au travail.

Mais comment cela se passe ailleurs, dans d’autres pays ?

Le Saviez-vous qu’en Europe ceux sont les salariés belges qui sont le plus stressés au travail ?
Au Japonles heures supplémentaires et les humiliations au travail sont quotidiennes. Dans cette culture on ne dit pas non ; on respecte religieusement les ordres hiérarchiques et il est inconcevable de partir du bureau avant ses collègues. Du coup les japonais même quand ils sont épuisés ne s’arrêtent pas de travailler. ET beaucoup meurent au travail. La langue japonaise a même un mot pour ça : le karoshi.

Pourtant le bonheur au travail ça existe,


Prenons l’exemple des pays du nord ou d’ailleurs le burn-out est reconnu comme maladie professionnelle.


En Suède : Les Suédois prônent la modération, une philosophie de vie appelée «lagom»qui veut dire juste assez ni trop ni trop peu. Tout le monde travaille dur mais à 17H les bureaux sont déserts. Les pauses café sont obligatoires pour que chacun puissent ralentir et le management se fait dans une relation de confiance.
Au Danemark : Passer trop de temps au travail est un signe qu’il y a un problème de management.  La relation professionnelle est avant tout bienveillante et collaborative. Evidemment les pays scandinaves sont ceux ou les gens sont les plus heureux en général.

Alors comment s’en inspirer ?

Je vous propose 4 pistes :


1.    Avoir un bon équilibre entre sa vie perso et sa vie pro .
2.    Privilégier un management bienveillant et collaboratif.
3.    Ne pas vouloir toujours plus de performance plus de perfection…
4.    Et enfin savoir dire non poser ses limites.


Et n’oubliez pas votre personnalité n’est pas limité à votre travail et que vous êtes beaucoup plus que ce que vous faites au travail. Prenez de la distance émotionnelle et concentrez-vous sur vos vraies priorités. C’est le meilleur moyen d’être performant dans son travail et heureux dans sa vie !