Coach en développement personnel paris - cultiver son bonheur

Comment avoir une saine estime de soi ?

« C’est l’image que nous avons de nous-même qui fait notre destin » Nathaniel Branden, psychothérapeute américain.

L'estime de soi désigne une appréciation portée sur soi. Ce jugement de valeur est déterminé en grande partie par l'écart qui existe entre « la personne que je suis et celle que je souhaite être ».
Avoir une bonne estime de soi passe par le fait de prendre conscience de sa valeur. Si vous êtes quelqu’un de bien, avec vos qualités et vos défauts, vous pouvez avoir une belle estime de vous !
Cultiver son estime de soi est un passage obligé sur le chemin du bonheur, alors cultivons ensemble votre propre bonheur à travers une métaphore de jardinage :
? L’estime de soi est une fleur à arroser quotidiennement, à cultiver toujours avec amour et indulgence ; rien n’est jamais acquis, on peut être fier de soi un jour et se détester le lendemain, pensez-y.
? Faites confiance à Dame Nature, grâce à vos bons soins, votre fleur du bonheur va pousser et s'embellir un peu plus chaque jour, et qu’importent les tempêtes...

Comme un trèfle à 4 feuilles, cette fleur du bonheur a 4 pétales :

? L’amour de soi : c’est s’aimer avec ses forces, ses fragilités, se regarder avec bienveillance et indulgence... L’égo nous empêche parfois de nous remettre en question, et peut bloquer le processus d’un travail en profondeur. Il ne faut pas mélanger égo et amour de soi. Selon moi, la première pierre de toute fondation est l’amour de soi, tout autant que d’être joyeux, naturel et sincère.
? L’acceptation de soi : c’est s’accepter comme nous sommes. Rien n’est jamais figé, nous sommes en perpétuel apprentissage. Poser un regard sur soi avec la même indulgence que celle que nous aurions avec notre meilleur ami nous permet d’avancer sans masque.
? La confiance en soi : c’est pouvoir compter sur soi-même pour faire face à la plupart des situations que l’on rencontre dans sa vie (cf. ma dernière chronique)
? La vision de soi : c’est le regard que l’on porte sur soi. Chacun évalue ses propres qualités et ses défauts, avec plus ou moins de lucidité. Or, nous avons souvent une mauvaise tendance à nous appesantir sur nos défauts. Pour retrouver une bonne estime de soi, il est important de s’appliquer à valoriser le positif.

Prenez soin de cette « fleur du bonheur » quotidiennement surtout si, au premier abord, le terreau ne vous semble pas très fertile. On récolte toujours ce que l’on s’aime … ;-)

Notre estime de soi est transmise par l’amour reçu durant notre enfance. Dès notre plus jeune âge, on doit pouvoir se sentir aimé et valorisé inconditionnellement (quelles que soit nos performances). Un enfant est comme une éponge, il absorbe tout et pense que ses parents, ou ses professeurs, ont un jugement juste. Il est capable de faire ce qu’on attend de lui pour obtenir de la reconnaissance. A l’âge adulte, s’il n’y a pas de remise en question, on continue de se comporter de telle façon à répondre aux attentes (réelles ou imaginaires) de l’autre. Vous êtes souvent traité tel que vous vous voyez, alors n’hésitez pas à magnifier le regard que vous portez sur vous-même.

Votre estime de soi se construit en fonction de vos croyances et de vos actions.

Je vous propose quelques clefs pour la cultiver :

1.    Changez vos croyances limitantes en croyances boostantes : Une croyance limitante est le fait de tenir pour vraie une image de soi, une vision de la vie ou une idée reçue qui parfois n’ont aucun rapport avec la réalité. Elles conditionnent vos comportements. Nous avons tous des croyances « limitantes », qui nous inhibent, et des croyances « salutaires » qui nous stimulent. Il en va de notre responsabilité de déclarer : « j’ai un mental fort », « je prends soin de moi » ou « je contrôle ma vie ».
2.    Ayez un regard sur vous positif, respectueux et indulgent : Plutôt que d’être dans le jugement permanent, soyez plutôt votre meilleur avocat ! Sachez appréhender la vie comme une possibilité de grandir et de vous améliorer. Dites stop au dénigrement !
3.    Affirmez-vous : exprimez-vous, communiquez votre point de vue sans empiéter sur celui des autres.  Dites OUI avec le cœur. Dites NON pour respecter vos besoins, et renforcer vos limites.
4.    Réalisez que vous avez le choix : vous êtes responsable et acteur de votre vie. Vous ne pouvez pas toujours vous positionner en victime. Bien sûr, vous n’êtes pas toujours responsable de tout ce qui vous arrive, mais par contre il vous appartient de choisir la façon d’y réagir. Prenez des risques, et n’hésitez pas à sortir des sentiers battus.
5.    Valorisez votre entourage : être positif avec les autres vous aide à l’être avec vous-même. Alors qu’au contraire, rabaisser quelqu’un ne vous élèvera jamais.
6.    Cultivez l’optimisme : ne vous focalisez pas sur le négatif, et cherchez à voir le positif dans toute situation. Un verre à moitié vide n’est qu’une illusion, si vous le décidez, vous comprendrez qu’il est toujours rempli, à moitié d’eau et à moitié d’air.
7.    Elevez votre quête de sens : restez focalisé sur vos objectifs, définissez un chemin qui vous guide et oriente vos actions. Faites en sorte de vivre vos rêves plutôt que de rêver votre vie !
8.    Recherchez un épanouissement sentimental : L’estime de soi influence la relation amoureuse. Il est plus facile de croire en l’amour et de cultiver une relation saine quand on a une bonne opinion de soi.

« Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien » – Abbé Pierre
Pour aller plus loin, cultivez votre bonheur avec la méthode bonheurs

Comment sortir de l'EGO système sain et sauf ?


Bien souvent le problème,

c'est l'histoire que vous vous racontez…
...sans cesse et en boucle.

Je le sais, vous le savez.

 Je vous l’accorde, dans ce monde, il est plus facile de s’inventer des excuses, et des prétextes plutôt que de trouver des moyens pour arriver à nos fins.
 
Enfin, ça, c’est ce que nous croyons.
 
Savez-vous ce qu’on dit ?
Que si nous n’agissons pas, c’est que (finalement) notre objectif n’était pas assez fort. Que nous ne voulons pas vraiment ce que nous désirons. Et c’est OK.
 
Pourquoi la vie nous aiderait ?
C’est vrai, nous sommes les seuls à pouvoir changer les choses

et pourtant, nous ne bougeons pas.
 
Peut-être même que vous dites :

Ce n’est pas pour moi, j’ai peur, je n’ose pas, plus tard, …
Et vous ne faites rien. C’est plus facile.
 
Et le jour d’après vous dites :

je n’ai pas de chance, cela n’arrive qu’aux autres, et autres blablabla.
 
Pourquoi la vie devrait comploter

pour vous apporter ce que vous souhaitez sur un plateau ?
 
Pourquoi elle devrait croire en vous

alors que vous ne croyez pas en elle ?
 
Pourquoi elle devrait croire en vous

alors que vous ne croyez pas en vous même ?
 
Et pourquoi ce message ?
 Parce que je veux que vous vous racontiez la bonne histoire,

pour vivre la bonne vie : la votre !
Cette vie où vous êtes "vous", où vous êtes bien,
Où vous n’avez pas de regrets.
 

Anthony Hopkins a confié sa philosophie :
 
« Ce que les gens disent de moi et pensent de moi, ce n’est pas mon affaire. Je suis ce que je suis et je fais ce que je fais. Je n’attends rien et j’accepte tout. Et cela rend la vie tellement plus facile ».
 
 Voici le replay (valable jusqu'à mardi 23 janvier) du wébinaire sur l'EGO avec Lucie Michaut, experte en communication de www.mindset et match

ICI : Sortir de l'égo system sain et sauf

Vous voulez avoir des astuces régulièrement pour cultiver votre bonheur  ?

Alors rendez-vous avec le bonheur ci-dessous :

Rejoignez mon groupe FB Ensemble, cultivons votre bonheur !

Et sentez vous y comme chez vous ;)

 Votre ego (et la relation que vous avez avec) vous mènera très loin ou nulle part, 

ça, c'est vous qui décidez ! 

 

 

Le pouvoir des huiles essentielles sur notre bien être

Lecteur, as-tu quelquefois respiré
Avec ivresse et lente gourmandise
Ce grain d’encens qui remplit une église,
Ou d’un sachet le musc invétéré ?
Charme profond, magique, dont nous grise
Dans le présent le passé restauré ! »

Charles Baudelaire (1857), Le parfum, Les fleurs du mal.

 Divine, exquise, enivrante, une simple odeur peut réveiller en nous des souvenirs d’enfance car elle vous amène à ressentir une émotion enfouie. L’odorat est le seul de nos 5 sens qui fait passer la mémoire avant l’analyse. Avez-vous déjà été transporté au temps de votre enfance après avoir senti une odeur familière ? Le parfum gourmand de la fleur d’oranger des crêpes de votre maman ? L’odeur d’une pelouse de jardin fraîchement tondue ?  

 Il existe une connexion intime très forte entre l’odorat et le cerveau. L’olfaction est directement connectée au cerveau des émotions et des souvenirs (cerveau limbique). Ainsi fonctionnent les huiles essentielles sur les émotions.

 Qu’est-ce qu’une huile essentielle ?

 Imaginez que vous êtes devant une magnifique orange, juteuse et sucrée. Puis vous commencez à la peler, à l’ouvrir et vous sentez son parfum sucré, quelques petites gouttes vous sautent au visage. C’est ça une huile essentielle. Les huiles essentielles sont des composés aromatiques naturels. On en trouve dans les graines, les écorces, les tiges, les racines, les fleurs ou les autres parties des plantes. Elles sont extrêmement concentrées. Une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée équivaut par exemple à 28 sachets de thé.

Les huiles essentielles et l’aromathérapie

 Les huiles essentielles peuvent vous accompagner sur votre chemin vers le bonheur, en agissant sur vos émotions, votre énergie ou encore votre humeur. Par exemple, lorsque vous sentez l'huile essentielle de Lavande, ses composants chimiques microscopiques déclenchent immédiatement votre cerveau émotionnel pour calmer votre système nerveux et détendre vos muscles. Ces effets combinés réduisent votre stress et vous aident à dormir. Bien sûr cette odeur de Lavande nous renvoie aussi au linge qui sèche dans les placards à la campagne, pendant l’été, dans le sud de la France…

 J’ai testé pour vous 2 huiles essentielles, associées à des sensations de bonheur, chez une spécialiste, Luciana Calvetti*.

 • L’huile essentielle d’orange douce (Wild Orange) est l’huile essentielle de la joie, elle vous inspire le sentiment d’abondance, facilite votre créativité, active votre belle humeur positive, rétablit votre physique et vous aide dans vos périodes de transition. Elle est parfaite en diffusion aromatique.

 • L’huile essentielle de Pamplemousse (Grapefruit) est une huile parfumée et rafraîchissante qui soutient le système immunitaire, le système lymphatique, et est un puissant antidépresseur. Elle améliore votre humeur et vous aide à retrouver de l’optimisme. Vous pouvez diffuser 1 ou 2 gouttes le matin chez vous ou au bureau, ou encore prendre une goutte dans votre verre d’eau le matin (attention, ne faites cela qu’avec des huiles essentielles de qualité 100% pure et naturelle)

 Les huiles essentielles et la thérapie olfactive

 Pour accompagner des patients victimes d’un AVC ou d’un traumatisme crânien, certains thérapeutes organisent des ateliers olfactifs et leur font identifier des odeurs pour susciter une réaction. L’idée principale étant de stimuler la mémoire, à travers des senteurs, en favorisant la remontée de souvenirs autobiographiques. Cette thérapie olfactive agit sur des troubles de langage et donne des résultats étonnants.

 Les odeurs sont un générateur de plaisir, de bonheur, d’émotions… Plus l’émotion est forte, plus le souvenir est ancré. Le parfum n’est pas juste un accessoire de beauté, on s’en souviendra au fil du temps. Le parfum a des pouvoirs magiques. Tel un enchanteur, il sera toujours dans les esprits prêts à être réveillé à tout instant. S’il y a une chose à retenir, c’est celle-ci : Un parfum n’est pas qu’une fiole enchanteresse à l’ instant T , c’est un évocateur de souvenirs à vie. Ne sous estimez jamais son pouvoir !

 *Pour aller plus loin : le groupe facebook « S’initier aux huiles essentielles dōTERRA », animé par Luciana Calvetti.

Les femmes sont-elles plus aptes au bonheur ?

La Journée internationale des droits des femmes est célébrée le 8 mars.

Bonne fête oui mais tous les jours,  pas juste le 8 mars !


Tant qu’il y a la journée de la femme, c’est que les inégalités sont toujours d’actualité !
Combien de temps encore pour une parité saine et sans hypocrisie ?

Que fêtons-nous déjà ?

Evitons les sujets qui fâchent, comme par exemple les inégalités qui existent encore entre les hommes et les femmes : vouloir les mêmes droits ne signifie pas vouloir être égale à l’homme !

Nos différences devraient être une force plutôt qu’une faiblesse !


Nous sommes tous inégaux en matière de bonheur. Saviez-vous que le gène Monoamine Oxydase A procure du bien-être chez la femme, alors qu'il favorise l'agressivité chez l'homme ? Voilà une différence physiologique méconnue, mais qui a toute son importance !


On retrouve d’autres différences au niveau de l’éducation. Durant l’enfance, les parents mettront plus d’émotion quand ils s’adresseront à leur fille. Ils lui permettront aussi de pleurer plus librement, de montrer ses fragilités, alors qu’ils enseigneront aux garçons à être forts car, c’est bien connu, « un homme, ça ne pleure pas ».
L’être humain fonctionne aux émotions. Savoir les exprimer et autoriser son entourage amical, familial et professionnel à en faire autant est une force, rarement utilisée dans notre culture patriarcale.


On nous a longtemps vanté l’importance du quotient intellectuel (QI) pour réussir dans la vie, alors qu’aujourd’hui on sait qu’en réalité, ce qui prime c’est le quotient émotionnel (QE).
Le QI valorise le cérébral, alors que le QE illustre l’intelligence émotionnelle, c’est-à-dire la capacité à « percevoir l’émotion, à l’intégrer pour faciliter la pensée, à comprendre les émotions et à les maîtriser pour favoriser l’épanouissement professionnel ». Ce concept a été développé dans les années 90 par John Mayer et Peter Salovey, deux psychologues américains.


Développer notre intelligence émotionnelle dans nos vies professionnelles permet de faire preuve d’empathie, maîtriser nos pulsions, se motiver, motiver une équipe en communiquant plus efficacement, développer notre plaisir et même notre bonheur. Ces aptitudes humaines sont essentielles dans le monde du travail, surtout dans les postes de management ou les fonctions commerciales qui impliquent un relationnel client.
Une étude réalisée sur 55 000 professionnels dans 90 pays nous dévoile que les femmes surpassent les hommes dans 11 des 12 compétences associées à l’intelligence émotionnelle : leadership, coaching, mentorat, sensibilité organisationnelle, adaptabilité, etc. La seule catégorie dans laquelle les femmes n’ont pas obtenu de meilleurs résultats était la «maîtrise de soi émotionnelle», où aucune différence de genre n’a été trouvée.

Une autre étude menée auprès de 120 entreprises britanniques révèle que 81% des femmes déclarent que le bonheur au travail est plus important que le salaire, un avis partagé par seulement 45% des hommes.


Finalement, être une femme est un atout dans la quête du bonheur, et notre aptitude à être heureuse repose surtout sur notre quotient émotionnel.


Tout cela m’amène à vous souhaiter une très belle journée mondiale de la femme avec cette citation de la grande Marylin Monroe : « la femme qui cherche à être l’égale de l’homme manque d’ambition » ;)

Alexandra De Roulhac

Coach du Bonheur

Demo

Alexandra

Votre Coach

Mobile : +33(0)635170496

alexandra@coachdubonheur.fr

92100 BOULOGNE

9, rue Heyrault

Copyright 2018 by CkomParis.com  création site internet Neuilly sur Seine - Paris
Compatible iPad, iPhone et Androïd
Demo