Boussole du langage, BNP Paribas

La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée. - See more at: http://www.dynamique-mag.com/article/comment-ameliorer-communication-boussole-langage.4737#sthash.IMp7pZ9x.dpuf
La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée. - See more at: http://www.dynamique-mag.com/article/comment-ameliorer-communication-boussole-langage.4737#sthash.IMp7pZ9x.dpuf
La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée. Voici un passage d'un atelier, pour visualiser la vidéo , cliquez ICI.

La boussole du langage, créée par Alain Cayrol, est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée.

Voici un extrait sur cet outil de communication, pour visualiser la vidéo, cliquez ICI. 

Merci.

La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée. - See more at: http://www.dynamique-mag.com/article/comment-ameliorer-communication-boussole-langage.4737#sthash.IMp7pZ9x.dpuf

Coaching personnel

Certaines personnes sont prédisposées au bonheur plus que d’autres !

 Saviez-vous que l’aptitude au bonheur est influencée à 50 % par les chromosomes et à 10 % par les conditions de vie extérieures ?
 
Les études scientifiques de Sonja Lyubomirsky, Ken Shel don et David Schkade nous disent qu’il vous reste donc 40 % de marge de manœuvre pour cultiver votre bonheur!
 
Qu’avez-vous envie d’en faire ? Le bonheur ça s’apprend, ça se travaille, ça se cultive !
 
Pour cultiver son bonheur, il faut commencer par avoir une bonne relation à soi-même.
 
Comme l’a dit Oscar Wilde, c’est une histoire d’amour qui durera toute une vie.
 
Ma méthode : des outils de coaching orientés solution, psychologie positive, et une philosophie de vie qui vous permettra de voir la vie sous un autre angle et de percevoir enfin tous les champs du possible.

Ma mission : Vous accompagner pour que vous deveniez enfin votre meilleur(e) ami (e) !

le coaching du bonheur se focalise sur le « COMMENT » et non sur le « POURQUOI » dans le but de vous réconcilier avec votre passé, d’accepter vos failles et de vous concentrer sur vos atouts.
 
Pour (re)trouver un sentiment de sérénité, je vous offre des outils simples et efficaces et propose 2 programmes personnalisés de 10 séances pour :
 
-    Connaître vos forces et vos talents et optimiser vos compétences.
 
-    Renforcer la confiance et l’estime de soi  pour avoir un regard bienveillant vis-à-vis de vous-même et interagir positivement avec votre environnement.

-    Développer l’autonomie affective pour être heureux avec vous-même  et donc avec autrui.

-    Acquérir l’équilibre intérieur, savoir composer avec votre histoire personnelle pour gérer vos émotions dans les situations les plus complexes.

-    Saisir les opportunités au vol et les transformer en challenges.
 
 Et, enfin, activer le pouvoir de s’en foutre pour devenir votre meilleur(e) ami(e) !

Je vous invite à répondre à 17 questions que nous pourrions aborder ensemble.
 
1 – Vous sentez vous heureux(se) ?
 
2 – Êtes-vous ouvert(e) au changement ?

3 – Pensez-vous que le bonheur dépend des autres ?

4 –  Avez-vous confiance en vous ?

5 – Êtes-vous indulgent(e) avec vous-même ?
 
6 –  Culpabilisez-vous facilement ?
 
7 – Dormez-vous bien ?

8 –  Avez-vous le sourire facile ?

9 –  A quand remonte votre dernier fou rire ?
 
10 – Vous sentez-vous bien dans votre vie affective ? (que vous soyez en couple ou célibataire)

11 – Êtes-vous épanoui(e) professionnellement ?
 
12 –  L’argent tient-il une place importante dans votre quotidien ?

13 – Est-ce facile pour vous de vivre seul(e) ? De vivre à deux ?

14 – Agissez-vous en fonction de vos valeurs ?

15 – Agissez-vous en fonction de vos besoins ?
 
16 – Vous sentez vous à la hauteur ?
 
17- Etes-vous perfectionniste ?

Vous avez envie de travailler certaines thématiques pour être plus libre ?
 
C’est parti !

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Comment améliorer sa communication avec la boussole du langage.

La boussole du langage créée par Alain Cayrol est un outil qui permet de bien communiquer. Elle est utilisée par les coachs et les managers au sein de l’entreprise. Bien communiquer permet d’être juste, éviter les malentendus. L’équipe se sent entendue, reconnue et sécurisée.

Pourquoi le bien-être de chaque collaborateur devrait être primordial dans l’entreprise ?

Tout simplement car un collaborateur heureux est plus efficace. Il est motivé et trouve un sens à son travail. Il a un meilleur esprit d’équipe, plus de créativité, de curiosité, d’intégrité. Il y a donc moins d’absentéisme et de turn-over. Je vous renvoie à ce sujet aux travaux de la psychologie positive.

Eviter des problèmes de communication grâce à la boussole du langage

  • Un exemple

Myriam travaille dans une crèche depuis 5 ans. Elle va voir son responsable après une naissance pour demander de remplacer son plein-temps par un mi-temps. Son employeur lui répond l’air embêté que cela ne l’arrange pas mais qu’il va y réfléchir. Sceptique, elle demandera l’opinion à deux amis. Un pensera que son employeur lui a laissé une ouverture donc à elle d’insister, l’autre, qu’une réponse positive allait suivre. Myriam pense que son employeur n’a juste pas pris le temps de répondre négativement par facilité et manque d’intérêt.
Nous avons donc trois interprétations très différentes du fait d’une réponse peu précise. Elle ne s’appesantit pas sur la question et prend deux semaines plus tard la décision de démissionner pour travailler en free-lance.

L’important n’est pas ce que nous disons mais ce que l’autre comprends !
Quand A émets un message à B, B comprendra selon plusieurs facteurs : il est très important de connaitre les facteurs pour les maîtriser. En l’occurrence, Myriam interpréta ce message selon :

  • Ses généralisations

Des idées déjà préconçues.
Pour Myriam : Chaque employé n’est qu’un pion, je suis juste un pion dans cette crèche.

  • Les règles

Des règlements imaginaires.
Pour Myriam : cela ne se fait pas d’être insistant avec son employeur donc je reste à ma place.

  • Les jugements

Ce que nous imaginons correct ou incorrect.
Pour Myriam : ce n’est pas correct de ne pas m’avoir donné de réponse, je ne suis pas respectée.

  • L’interprétation

Ce que nous supposons, nous déduisons.
Pour Myriam : Il n’accepte pas ma proposition et ne prend pas le temps de me le dire.

  • Faits imprécis

Un manque de précisons dans un message envoyé.
Pour son N+2 : « je vais y réfléchir ».

Il est donc primordial de bien analyser ces 5 directions pour s’assurer que votre interlocuteur a une bonne compréhension. Je vous invite, si vous êtes l’interlocuteur, à reformuler et à poser des questions pour plus de précision.

Ces 5 directions peuvent être utilisées dans la reformulation pour clarifier le message.

Comment bien s'affirmer

       

L’affirmation de soi, c’est comme un muscle, ça se travaille ! Alors au boulot !


qu’est-ce que L’affirmation de soi ? 

C’est quand vous savez ce que vous voulez et que vous l’exprimez


Voyons ensemble ou se situe votre affirmation de soi.


Quand vous vous affirmez, vous adoptez toujours un de ses 4 comportements.

Nous allons jouez à un petit jeu. Vous allez vous demandez dans quel comportement vous vous retrouvez le plus souvent

 
1.       1er comportement : Vous ne dites pas ce que vous pensez, vous avez l’impression de subir les situations.  Vous êtes dans la passivité Cette attitude traduit une faible confiance en soi, qui s’exprime par la fuite, l’évitement. Sur le moment, refuser de se confronter, c’est choisir la facilité. Malheureusement, les décisions sont souvent prises par d’autres que vous .
 
2.       2eme comportement : Vous dites les choses et vous  arrivez même  à obtenir de quelqu’un, qu’il fasse quelque chose qu’il ne veut pas nécessairement, cela peut être  grâce à la flatterie ou à un discours bien rodé.
Mauvais choix : vous êtes dans  la manipulation. Cela peut marcher un temps mais à terme, cela se retourne souvent contre vous, la confiance avec l’autre est rompue, vous perdez votre crédibilité


3.       3eme comportement : vous imposez votre point de vue par une attitude autoritaire, voire même vous haussez le ton. Mauvais pioche, vous êtes dans l’agressivité ! : cela peut avoir l’air de marcher mais justement ce n’est que l’air….


4.       4eme comportement : Vous écoutez l’autre, vous exprimez ce que vous pensez clairement, vous êtes ouvert. Bravo vous  êtes dans l’assertivité. Vous avez opté pour l’attitude gagnante /gagnante!. vous vous  respecter et vous respectez l’autre sans rapport de force :
 
Un conseil Pour avoir des relations saines et communiquez efficacement avec votre entourage,
Soyez d’abord clair avec vous-même ! Ayez foi en vous, en votre humanité, en vos valeurs !   

Donnez-vous la permission d’être authentique. Dites-vous « je suis humain, avec mes forces et mes faiblesses, et je le vis bien » !
c’est le début du bonheur, non ?

Le bonheur ça s’apprend, le bonheur ça se vit.


La bonne attitude : le secret de la reussite

 

« L’attitude détermine les actions, les actions déterminent les résultats, les résultats déterminent les modes de vie ».

Jim Rhon, philosophe américain, a parfaitement résumé le lien entre l’image que nous renvoyons et le succès dans le processus de vente.

Tous les experts en vente nous diront que « … les gens adorent acheter, mais ils n’aiment pas qu’on leur force la main ! ».


 En tant que entrepreneur, commercial, vendeur, comment créer l’atmosphère adéquate qui incitera les prospects à passer à l’achat sans donner l’impression de vouloir conclure la vente ?

Parce que l’acte de vente n’est pas qu’une simple transaction, pour inspirer confiance à nos clients, soyez empathique et sincèrement tournée vers eux. Cela crée une relation particulière, qui motive ensuite l’attachement à votre marque.

Et si vous mettiez de l’altruisme au cœur de nos ventes, que se passerait-il ?

Inspirez vous  de cet adage : « Ne fais pas autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse » qui signifie, si on le formule positivement «traite les autres comme tu aimerais être traité».

Les entrepreneurs et les commerciaux ont beaucoup à apprendre en s’inspirant de l’éthique de réciprocité, une règle morale dont le principe fondamental est énoncé dans pratiquement toutes les grandes civilisations.

Est-ce que vos clients se sentiraient valorisés ? Vous connaissez déjà la réponse, bien sûr !

Par exemple, avec vos clients,faites leur sentir des émotions positives en personnalisant et en apportant toujours + de valeur.

Et comme les achats se font d’abord avec l’émotion, beaucoup plus qu’avec la raison, une attitude empathique et bienveillante aboutira souvent à un résultat positif. C’est le petit + ce qui fera toute la différence, permettra d’enrichir la relation client, et influera sur vos résultats.

Votre corps s’exprime de façon inconsciente, et comme le corps ne ment pas, vous devez incarner votre message pour inspirer confiance à vos clients.

Il est donc essentiel de maîtriser votre communication non verbale pour faire passer le bon message.
En effet, comme le soulignent les travaux du psychanalyste Jacques Lacan, nous parlons avec notre corps sans le savoir. Notre communication non verbale en dit souvent bien plus que les mots que nous exprimons…Vos clients perçoivent intuitivement s’ils peuvent vous faire confiance…

Dans un processus de vente, on a trop souvent tendance à tout miser sur les mots, en négligeant les gestes, l’intonation, les mimiques, le contact visuel, le toucher, etc… Pourtant, cette communication non verbale est comme la partie invisible d’un iceberg, la plus importante dans un échange.


Le Professeur Albert Mehrabian, spécialiste en psychologie, estime que seulement 7% de la communication est verbale (s’exprime par la signification des mots), alors qu’elle est vocale pour 38% (intonation et son de la voix) et visuelle pour 55% (expressions du visage et du langage corporel)

Je vous propose quelques pistes pour créer une relation de confiance :

•   Vous tenir bien droit élance votre silhouette, et conforte votre posture d’expert.
•   Prendre conscience de votre façon de bouger pour avoir une position ouvert et détendu.
•   Savoir gérer vos propres émotions, comme la fatigue ou l’agacement, vous permet de garder un visage souriant en toute circonstance.
•   Capter à un moment le regard du client, et même avoir un contact tactile (un frôlement d’épaule, un serrement de main, etc.) installera une complicité dans l’acte de vente.

•  Poser des questions ouvertes, cela vous permettra d’éviter le risque d’une réponse négative, souvent ferme et définitive.
•  Adopter une posture d’observation, d’attention, de maîtrise des silences, cela laissera au client le temps de s’exprimer librement et vous pourrez ainsi mieux comprendre ses attentes.
•  Par des acquiescements, montrez à votre interlocuteur que vous l’écoutez, l’écoute active consiste à s’assurer qu’on a bien compris le message, en écoutant sans interrompre et en reformulant.

Certains traits de caractère, que vous avez hérité de vos parents pendant votre enfance, ou que vous avez développés en tant qu’adulte, seront des forces à mettre en avant pour des ventes fructueuses. Sachez explorer votre potentiel pour trouver en vous les qualités qui vous permettront de faire la différence : la détermination, la confiance en soi, le sens du contact, l’éloquence, l’empathie, le sens de l’humour, la sincérité, etc.


Bien sûr, il peut nous arriver de nous lever d’un mauvais pied, et c’est OK ;-) ! L’essentiel est de trouver la bonne méthode pour se remettre dans un état d’esprit positif, par exemple en écoutant la musique qui vous plait,  cela stimulera la production de l’hormone de la motivation, du plaisir, de l’excitation : la dopamine. Vous pouvez aussi  surfer sur vos humoristes préférés devant un bon petit déjeuner, ou vous laisser réconforter par la divine senteur de votre bougie préférée…

 

 



Abonnez-vous à notre Newsletter !