Coach en développement personnel paris - amitié

Coach de vie spécialisé dans le bonheur

Coach du bonheur  depuis 10 ans, mon meilleur ami s’appelle Baloo.

Enfance paisible et adolescence mouvementée

Après une jeunesse paisible dans une famille aimante, je vis ma première rupture familiale et géographique à 14 ans. Le cocon familial éclate (parents séparés, déménagement) et à partir de ce moment les problèmes s’enchainent à la pelle. J’en subis les conséquences mais ma mère s’efforce, avec humour, de toujours me faire voir la vie du bon côté. Malgré l’absence du père et la perte de mes repères, je m’adapte et m’efforce de positiver… A 21 ans, je cherchais un sens à ma vie. Je ne me projetais ni dans la vie professionnelle, ni dans le domaine perso. L’Inde m’attirait depuis l’adolescence. Je sentais que j’y trouverais des réponses.

Quête de sens

Emportée par cette quête de sens, j'ai voyagé plusieurs années à la découverte du monde, et je me suis imprégnée de cultures diverses. En Inde, j'ai été particulièrement marquée par la joie de vivre et la spiritualité ambiante, qui contrastent avec l’abondance de biens que connaissent les occidentaux. J’ai compris que le bonheur est, avant toute chose, un état intérieur. J'ai vécu dans l'Himalaya chez une famille qui vivait simplement et m'avait installée dans une bâtisse sommaire près de leur maison, sans eau ni électricité. Avec eux, en toute simplicité, j’apprenais, je cultivais le bonheur. Je vivais le moment présent d’une façon de plus en plus connectée à la nature, à moi-même, aux autres. En m'intégrant à leur mode de vie, j'ai ressenti un bien-être dénué de toute matérialité, loin des contingences modernes. Cette famille est toujours dans mon cœur et, à ma grande joie, j’ai pu récemment avoir de leurs nouvelles et leur transmettre des cadeaux par une amie qui voyageait en Inde. Le temps n’avait laissé aucune marque chez eux…


Tout au long de mes voyages, et même au cœur de Tokyo, une ville en pleine effervescence, ce contraste m’a enrichi. J'ai pu mettre en pratique, au sein d'un peuple stressé et éloigné de ses repères culturels ancestraux, un art du bonheur très personnel inspiré de mon histoire, imprégné de spiritualité.


J’ai, depuis, toujours cultivé le bonheur pour affronter les obstacles que la vie mettait sur mon chemin. J’ai aussi acquis une ouverture d’esprit qui me permet de comprendre et d’aider l’autre très naturellement et sans aucun jugement.

 Une vocation

Force de ses richesses émotionnelles et culturelles, j'ai profondément changé ma vision du monde et j'ai eu envie de transmettre cette philosophie de vie à l’aide d’une méthode universelle, pragmatique et efficace que j'ai créée : BONHEURS. Je me suis  inspirée de la communication non violente et de la psychologie positive pour vous accompagner vers un bien être intérieur car le bonheur est avant tout un état intérieur.

Le coaching s’est imposé naturellement dans ma vie, d’abord en accompagnant celles et ceux qui me sollicitaient dans mon entourage. Puis j'ai développé cette activité à plein temps pour pouvoir apporter à ces personnes une aide plus en profondeur.


La philosophie, le développement personnel, la spiritualité, etc. tout renvoie au bien être ! Je me suis donc spécialisée dans le bonheur et je suis devenue la première coach du bonheur en France en 2009.

Le coaching

Le coaching de vie est une approche douce, personnalisée et pragmatique visant à résoudre une situation problématique rencontrée par une personne, pour l'accompagner et lui permettre d'atteindre ses objectifs plus sereinement et rapidement. Le coaching se distingue d’autres méthodes et thérapies, et peut leur être complémentaire.


Le choix de la personne à consulter dépend du niveau de stress ressenti : psychiatre, acupuncteur, naturopathe, et, bien entendu, un coach de vie …


A la différence d’une thérapie, le coaching du bonheur se focalise sur le « COMMENT » et non sur le « POURQUOI » dans le but de se réconcilier avec son passé, d’accepter ses faiblesses et de se concentrer sur ses atouts pour devenir la meilleure version de soi-même.


Le Dalaï Lama résume très bien la démarche du coaching : « si l’on est blessé par une flèche empoisonnée, l’important est d’abord de la retirer, ce n’est pas de s’interroger d’où elle vient, qui l’a tirée, de quel poison il s’agit ? ».

Le coaching du bonheur consiste à accompagner sur des objectifs clairement identifiés sur le « Ici et Maintenant ». Une dizaine de séances suffisent en général, pour :

•    Développer une autonomie affective pour être heureux avec soi-même et donc avec autrui.
•    Prendre conscience de ses forces et de ses talents pour optimiser vos compétences.
•    Avoir une meilleure confiance et estime de soi pour avoir un regard bienveillant vis-à-vis de soi même et interagir positivement avec son environnement.
•    Apprécier le moment présent.
•   S’engager sur son chemin et se réaliser pour saisir les opportunités au vol et les transformer en challenges.
•    Ne plus avoir de regrets (faire la paix avec son passé).
•    Vivre à fond (s’épanouir, s’accomplir dans ce que vous aimez).
•    Faire les bons choix (apprendre à décider)
•   Acquérir l’équilibre intérieur, savoir composer avec son histoire personnelle pour gérer ses émotions dans les situations les plus complexes.

•    Se rapprocher de votre véritable identité.

“Qu’est-ce que le bonheur sinon l’accord vrai entre un homme et l’existence qu’il mène ?” Albert Camus


Certaines personnes sont prédisposées au bonheur plus que d’autres ! Des scientifiques (S. Lyubomirsky, K. Jacobs, K. Sheldon et D. Schkade) proposent une théorie qui décrit les principaux déterminants du bonheur : 50% représentant les prédispositions génétiques et 10% les conditions de vie, il reste donc 40% de marge de manœuvre pour agir sur votre niveau de bonheur ! Qu’avez-vous envie d’en faire ?

Le Bonheur ça s’apprend, ça se travaille, ça se cultive !
Cliquez pour une présentation détaillée de l’approche B.O.N.H.E.U.R.S.

Ma démarche

Mon objectif : accompagner chaque personne à la recherche du bonheur (que cela soit au niveau professionnel, personnel, sentimental, familial) et qui souhaite cultiver ce bonheur au quotidien !


Ma méthode : des outils de coaching orientés solution, psychologie positive, et une philosophie de vie qui vous permettra de voir la vie sous un autre angle et de percevoir enfin tous les champs du possible.


Ma mission : Vous accompagner pour que vous vous rapprochiez de qui vous êtes, et que vous trouviez le sens que vous voulez donner à votre vie.

Pour me connaître mieux et faire un premier pas pour vous sentir bien, je vous propose de me contacter au 06 35 17 04 96 ou par email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et de télécharger mon eBook gratuit : Accédez au bonheur Ici et Maintenant..

Ensemble, cultivons votre bonheur !

PS : je vous invite à rejoindre mon groupe privé facebook : Ensemble, cultivons votre bonheur !
Brainstorming, astuces, challenges pour cultiver votre bonheur et changer de perception (car tout est question de perception), voilà ce que je partagerai régulièrement avec vous.


 


                             

Comment reconnaître une amitié toxique?

La psychologie positive démontre qu’être heureux passe par la relation aux autres. Chaque geste altruiste diminue les hormones de stress et fait sécréter des hormones du bonheur. Agir pour faire plaisir, ressentir l'impact de cet altruisme sur les autres, c’est l’un des secrets du bonheur ! ?
Prenez donc soin de cultiver vos amitiés, de continuer à ouvrir votre cœur à de nouvelles personnes de différents horizons pour avoir un réseau amical riche et varié ! Les amis vous permettent de partager et de multiplier vos moments de bien-être et vous aident à faire face dans les moments difficiles.
Votre entourage détermine votre qualité de vie. Contrairement à la famille ou aux collègues, vous avez le pouvoir de choisir vos ami(e)s ! Les cinq personnes que vous fréquentez le plus influencent énormément votre qualité de vie. Pour vous élever, ne fréquentez donc que les meilleurs ! Ils sont un moteur puissant à votre bonheur !
L'amitié serait en fait synonyme de l'inclination au vivre-ensemble. La philanthropie (du grec ancien φίλος / phílos « amoureux » et ἄνθρωπος / ánthrôpos « homme », « genre humain ») est la philosophie ou doctrine de vie qui met l'humanité au premier plan de ses priorités. Un philanthrope cherche à améliorer le sort de ses semblables par de multiples moyens.
Une amitié altruiste sera toujours une amitié saine si elle est motivée par l’éthique de réciprocité : « traite les autres comme tu voudrais être traité ».
L’amitié est d'abord une forme d'amour sans désir, une fusion dans la confiance, l'estime, le respect, la complicité, les affinités…
Mais attention, chaque amitié n’est pas toujours bonne à vivre.
Il est ainsi primordial de reconnaitre les amis toxiques et leurs effets néfastes
L'amitié toxique se repère et se définit souvent comme une relation à sens unique, elle n'est ni sincère, ni partagée et comprend la plupart du temps une dose de manipulation.


Les relations négatives et toxiques.

« Si quelqu’un cherche un endroit pour jeter sa poubelle, mieux vaut que ce ne soit pas votre esprit » - Dalaï Lama

Parmi votre entourage, les personnes toxiques sont un frein puissant à votre bonheur.?

Je vous propose quelques profils :

1.    L’ami négatif, pessimiste: Il vous décourage dans vos ambitions, vos envies. Il voit continuellement tout en noir et déverse tous ses malheurs sur vous, ses problèmes ou ses peurs, sans se soucier une seconde des vôtres. Il se trouve dans un schéma de victimisation. Il n’attend pas de vous un soutien, un réconfort, une écoute ponctuelle, non, votre rôle sera d’être son sauveur ! Cet ami peut vite vous culpabiliser si vous ne répondez pas à son appel, et il vous donnera l’impression d’être la seule personne sur qui il peut compter. Cette amitié va vous ronger en votre for intérieur, vous rendre anxieux, indécis, mal à l'aise.

2.    L’ami avec un gros complexe d’infériorité: Pour se sentir supérieur, il cherche vos failles, vos points faibles, vos fragilités. Il vous diminue pour se sentir supérieur. Il casse petit à petit votre confiance en soi.

3.    L’ami intéressé : Il vous flatte, vous exploite, vous demande toujours plus. Il grignote votre temps, votre énergie, ce que vous lui apportez est devenu un dû pour lui. Il vous épuise, mentalement et physiquement.

4.    L’ami fusionnel: Il y a souvent trop d’attente dans ce type de relation, d’idéalisation, et cela engendre la déception. Bien souvent, enfant ou à l’adolescence, ce profil d’amitié peut aider à se construire. Il peut faire du bien en tant qu’adulte à un moment où deux personnes se sentent seules et ont l’impression de trouver leur âme-sœur. Mais si la fusion devient pathologique, l’une des deux se sentira étouffée et voudra fuir. L’ami fusionnel peut être trop directif, et vouloir une amitié de plus en plus exclusive. C’est une relation très forte qui ressemble à celle d’un couple. La rupture peut avoir les mêmes conséquences qu’un divorce. L’entourage en commun est appelé à prendre parti, à choisir entre les deux. Il y a un deuil à faire après une telle rupture.

5.    L’ami envieux/jaloux : On dit souvent qu’on reconnait nos vrais amis dans l’adversité, mais on les repère aussi quand nous sommes au top. Il y a ceux/celles qui se réjouissent pour nous, qui nous encouragent, qui nous accompagnent vers le chemin du bonheur ; et il y a ceux/celles qui éprouvent de la jalousie à nous voir évoluer, grandir ! Une amitié saine peut être parasitée par ce sentiment de jalousie. Par exemple, deux ami(e)s sont à peu près au même niveau, et l’une va décoller professionnellement ou faire une rencontre amoureuse. L’autre ami(e) commence à se comparer négativement, il/elle se complait à vous critiquer. Vous n’osez plus dire que tout va bien par crainte de le/la blesser. Le pire est qu’il faut du temps pour remarquer le changement, et jusque-là on lui trouve des excuses, car on a toujours en tête l’ami(e) d’avant.

6.    L’ami traitre : Vous faites souvent confiance à vos ami(e)s, et c’est normal, c’est la base de l’amitié. Et puis un jour, vous apprenez que votre ami(e) vous a trahi(e). Ce coup de couteau en plein cœur ne vous a pas tué(e), mais vous laisse dans un état de sidération complet. Il y a parfois une double trahison quand l’ami(e) vous trahit en entretenant une liaison avec votre conjoint(e) ! Les dégâts peuvent être dévastateurs.
Sachez différencier une relation négative temporaire et une amitié toxique. Les relations se font à deux. Une personne peut être négative pour quelqu’un et positive pour quelqu’un d’autre. Il n’est pas toujours nécessaire de rompre s’il y a une vraie amitié mais que vous sentez un malaise. Si la relation est négative mais pas toxique, il peut être salutaire de communiquer, poser ses limites, savoir dire non ! Si on vous fait une réflexion désagréable, ne laissez rien passer, ne vous justifiez pas. Si vous sentez que c’est nécessaire, prenez du recul pendant un certain temps, cela peut permettre parfois de repartir sur des bases saines.
Si la relation est toxique, fuyez à tout jamais ! Idéalement, cassez les liens à tous les niveaux et évitez de garder trop de rancune car il subsistera encore un lien invisible mais très fort entre lui/elle et vous ! Tant que la rancœur persiste, votre ancien(ne) ami(e) n’est plus présent(e) physiquement, mais le restera dans votre esprit et vos émotions ! Ne culpabilisez pas de prendre la liberté de partir. Vous n’êtes responsable de personne (sauf de vos enfants mineurs) et vous n’appartenez à personne !

? Je vous propose un antidote au poison des relations toxiques : concentrez-vous sur les personnes que vous aimez, celles avec qui vous avez des affinités pour partager des moments d’intimité et de complicité, ou simplement des moments magiques et légers.?
S’aimer, se respecter, prendre soin de ses propres besoins vous permettra d’entretenir des relations saines et enrichissantes avec votre entourage. Aimer l’autre, oui, mais sans jamais s’oublier.

Tendance Bridget Jones, comment être heureuse et célibataire ?

On a toutes quelque chose en nous de Bridget Jones !

A la fois passionnée et pétillante, avec un mélange de force et de fragilité.

Tout le monde connait Bridget Jones, la célibataire qui nous fait sourire, nous attendrit au fil de ses aventures, et nous rappelle nos propres épisodes de vie. En effet, qui n’a jamais entendu ce genre de remarques» : « comment se fait-il, jolie comme tu es, que tu sois encore célibataire ? » ou encore « l’horloge biologique commence à tourner, il ne faudrait pas trop tarder pour faire un bébé ».
« Pourquoi tous les gens en couple nous demandent : comment vont les amours ? Est-ce que nous, on leur saute dessus pour savoir si ils baisent encore …» Bridget Jones.
Une étude réalisée en France par la société de sondages Acxiom définit comme un phénomène de société le profil-type du célibataire français : 40,6% des foyers français sont célibataires, et parmi eux, 2 célibataires sur 3 sont des femmes. Donc, pas de complexe les filles !
OK vous êtes célibataire, et surtout vous êtes belle, drôle, working girl, tout est normal parce qu’être célibataire, c’est tendance !
Et pourtant dans la société, pour être dans la norme, il vaut mieux être en couple ! Il est temps de sortir de ce paradoxe, qui amène certains de vos proches –se croyant bien intentionnés- à essayer de comprendre ce qui cloche chez vous : vous êtes trop difficile ? Trop indépendante ? Ou alors vous faites peur aux hommes ?
Et si on s’amusait à inverser les rôles, l’espace d’un instant ? Si à leur tour les célibataires demandaient aux couples pourquoi ils sont ensemble ?
Par dépendance ? Par peur de la solitude ? Par habitude ? Pour la sécurité financière ? Peut-être pour préserver la vie familiale ? Ah oui, aussi, par amour ? D’ailleurs, combien de couples restent ensemble parce qu’ils aiment rire, parler, se tenir la main, faire l’amour, s’endormir l’un contre l’autre ?
Certaines vivent avec quiétude leur période de célibat, et d’autres stressent… Pas d’inquiétude à avoir pour celles qui, parfois, se sentent au bout de leur vie. S’imaginer finir seule et mal aimée avec des chats comme seul compagnie relève du fantasme absolu.
Etre célibataire, ce n’est pas quelque chose de figé, cela peut changer en l’espace d’une rencontre. Et pour que cette rencontre soit une vraie rencontre de cœur, le secret est de savoir vivre heureuse seule. Ainsi la présence de l’autre est un choix de cœur et non une dépendance à combler.
Certaines célibataires attendent de rencontrer enfin l’Homme qui l’aimera inconditionnellement, qui prendra soin d’elle, alors qu’elles seules sont aptes à remplir ce vide affectif. Il est primordial de vous aimer et de vous accepter avant de rechercher l’Amour. Et c’est à ce moment-là qu’il viendra à vous, au moment où vous serez prête.
Profitez de cette période (de célibat) pour organiser votre vie comme vous le voulez, d’apprécier cette phase de transition. Vous n’êtes pas dans une salle d’attente ! Profitez des avantages à être seule, sans vous mettre la pression, ni avoir de compte à rendre à qui que ce soit ! Vous pouvez refaire la déco de votre appartement uniquement à votre goût, et puis vous vous sentirez mieux dans votre tête et dans votre petit nid douillet.
Il est temps de dépasser cette peur de rencontrer des couples qui vous empêche de sortir. Au contraire, remplissez votre vie de loisirs, de rencontres. Vous pouvez sortir jusqu’à point d’heure, aller voir une expo, prendre soin de vous. Et aussi, trouvez d’autres domaines de réalisation de soi que le couple : professionnel, artistique, associatif, sportif… Profitez au maximum de votre temps libre pour voir vos ami(e)s et élargir votre réseau, ou alors trainez dans votre appartement comme bon vous semble ! Vous méritez bien de vous faire plaisir !
Etre solo, c’est le moment opportun de changer de job ou de créer votre propre entreprise, si une idée vous tient à cœur. Amusez-vous à séduire, c’est bon pour votre moral et votre confiance en vous sera renforcée ! Inscrivez-vous sur un site en –tic, en –der ou en -ppen si vous voulez multiplier les chances. Mais ne vous focalisez pas sur la rencontre amoureuse, et concentrez-vous sur l’humain :
Chaque rencontre que vous ferez dans votre vie est une aventure ; certaines vous apporteront une nouvelle amitié, d’autres des opportunités professionnelles, parfois des amours et puis un jour l’Amour.

Si vous avez des doutes, des questions sur la vie de couple, le célibat...appelez moi : 06 35 17 04 96 pour trouver des réponses ensemble.

Alexandra De Roulhac

Coach du Bonheur

Demo

Alexandra

Votre Coach

Mobile : +33(0)635170496

alexandra@coachdubonheur.fr

92100 BOULOGNE

9, rue Heyrault

Copyright 2018 by CkomParis.com  création site internet Neuilly sur Seine - Paris
Compatible iPad, iPhone et Androïd
Demo