Sourire, l’accessoire indispensable de la réussite

Dès l'enfance, on nous apprend à dire « bonjour », « merci », on nous félicite pour nos bonnes notes ou notre politesse. On devrait aussi nous féliciter pour notre bonne humeur, notre attitude positive et nous enseigner que sourire est essentiel dans notre relation aux autres et conditionnera notre réussite. Car le sourire est un vecteur de sociabilité immédiat, la politesse du cœur du « vivre ensemble » !
Le sourire est le langage universel qui influence tous ceux qui croisent notre chemin. Dans de nombreuses régions du Monde, le sourire est bien souvent la seule richesse de ceux qui ne possèdent rien.

"Chaque coup de colère est un coup de vieux, chaque sourire est un coup de jeune"  - Proverbe chinois

Sourire active la production par le cerveau d’antidépresseurs naturels (endorphines), fait retomber la pression et vous recharge en émotions positives. Le sourire vous rend belle et rayonnante !

Dans son ouvrage « Propos sur le Bonheur », le philosophe Alain souligne qu’il n’y a pas de meilleur remède pour la santé : « le sourire descend aussi profond que le bâillement, et, de proche en proche, délie la gorge, les poumons et le cœur. Le médecin ne trouverait pas, dans sa boite à remèdes, de quoi agir si promptement, si harmonieusement. »
Tous les sourires ne sont pas identiques : un sourire peut être franc, naturel, joyeux, mélancolique, de façade et même énigmatique comme celui de la Joconde…
Sourire est un geste facile ! Il stimule vos émotions, vos muscles zygomatiques, votre cerveau ! Le simple fait d’esquisser un sourire vous permet d'exprimer l'émotion du plaisir, de la joie et parfois même une certaine forme de dérision.

Le sourire est une formule magique qui facilite le contact, favorise la complicité et désamorce les conflits.


Dans la vente, ou le service clientèle, c’est un accessoire indispensable : même par téléphone, vous sentez si votre interlocuteur sourit juste au son de sa voix.

Un sourire est un outil de séduction, de persuasion… surtout pour nous, les femmes : en effet, une étude canadienne UBC*a démontré en 2011 qu’il existe une différence significative entre les hommes et les femmes dans la notion « d’attractivité d’un sourire » : ainsi, le « visage du bonheur » est l’expression de l’émotion la plus attrayante des femmes pour les hommes, mais l’une des moins attractives des hommes pour les femmes. Les médias l’ont bien compris, et c’est pour cette raison que 80% des personnes de sexe féminin sourient dans les magazines, contre seulement 58% des hommes.
Cette tendance a été confirmée par un site de rencontre américain**. Celui-ci révèle que les femmes affichant un grand sourire sur leur profil remportent davantage de suffrages que celles qui ne sourient pas ! Au contraire, il est fortement conseillé aux hommes d’adopter une mine « neutre ou fière » pour plaire.

Le sourire a de nombreuses vertus sur votre bien-être, et sur votre entourage : si vous êtes heureuse, cela se reflètera sur votre visage, et vous enverrez des signaux positifs autour de vous.

Il n’existe pas de meilleur moment pour sourire, il faut créer des moments de bonheur dans votre quotidien : Souriez à l’automne, à la rentrée, à la vie tout simplement !

Le bon moment pour sourire c’est maintenant ! Les études d’Eric Finzi, médecin à Washington, ont prouvés que même le sourire forcé était bon pour le moral !
Le sourire, c’est aussi une source d’émotions ! Comme par magie, une simple odeur pourra provoquer un sourire de satisfaction, comme celle d’un bon croissant chaud et gourmand, la fraîcheur d’un léger voile de parfum, la saveur d’un fruit juteux qu’on vient de croquer…

Avez-vous souri aujourd’hui, et savez-vous ce qui vous a fait sourire ?

 Souriez à la vie et la vie vous sourira

👉Je vous invite à vous entrainer à sourire aussi souvent que vous pouvez ce mois-ci. Notez sur un carnet du sourire vos expériences positives, celles qui vous ont fait sourire. Vous pouvez aussi partager les moments forts avec votre entourage. Avant de vous endormir, relaxez-vous et revivez-les.
1, 2, 3, c’est parti ! 

Semez vos sourires comme on sème les graines au vent, et propagez du bonheur tout autour de vous. 😁


*Prof. Jessica Tracy UBC Dept. of Psychology

**OKCupid blog

Imprimer E-mail

Le burn out, comment cela se passe chez nous et dans d'autres pays ?

Aujourd’hui tout le monde parle de bonheur au travail et malheureusement on parle aussi beaucoup de burn-out qui est en quelque sorte l’anti bonheur au travail.

Qu’est-ce que le burn-out ?  Littéralement cela veut dire se consumer de l’intérieur. C’est un véritable sujet de société en France à l’heure où les conditions de travail sont au centre des débats politiques. Le mal être en entreprise est la cause d’une baisse de productivité dommageable comme le soulignent les conclusions de l’étude 2017 de l'IBET (indice du bien-être au travail). Cette étude réalisé sur des dizaines de milliers de salariés chiffre à 12600 euros par an par salarié le cout moyen de ce mal être au travail : absentéisme, baisse d’engagement etc.

En France, 1 salarié sur 3 a déjà fait un burn-out. On a tout intérêt à réfléchir à la prévention du burn-out, aux bien être des salariés au travail.

Mais comment cela se passe ailleurs, dans d’autres pays ?

Le Saviez-vous qu’en Europe ceux sont les salariés belges qui sont le plus stressés au travail ?
Au Japon les heures supplémentaires et les humiliations au travail sont quotidiennes. Dans cette culture on ne dit pas non ; on respecte religieusement les ordres hiérarchiques et il est inconcevable de partir du bureau avant ses collègues. Du coup les japonais même quand ils sont épuisés ne s’arrêtent pas de travailler. ET beaucoup meurent au travail. La langue japonaise a même un mot pour ça : le karoshi.

Pourtant le bonheur au travail ça existe,


Prenons l’exemple des pays du nord ou d’ailleurs le burn-out est reconnu comme maladie professionnelle.


En Suède : Les Suédois prônent la modération, une philosophie de vie appelée «lagom»qui veut dire juste assez ni trop ni trop peu. Tout le monde travaille dur mais à 17H les bureaux sont déserts. Les pauses café sont obligatoires pour que chacun puissent ralentir et le management se fait dans une relation de confiance.
Au Danemark : Passer trop de temps au travail est un signe qu’il y a un problème de management.  La relation professionnelle est avant tout bienveillante et collaborative. Evidemment les pays scandinaves sont ceux ou les gens sont les plus heureux en général.

Alors comment s’en inspirer ?

Je vous propose 4 pistes :


1.    Avoir un bon équilibre entre sa vie perso et sa vie pro .
2.    Privilégier un management bienveillant et collaboratif.
3.    Ne pas vouloir toujours plus de performance plus de perfection…
4.    Et enfin savoir dire non poser ses limites.


Et n’oubliez pas votre personnalité n’est pas limité à votre travail et que vous êtes beaucoup plus que ce que vous faites au travail. Prenez de la distance émotionnelle et concentrez-vous sur vos vraies priorités. C’est le meilleur moyen d’être performant dans son travail et heureux dans sa vie !

Imprimer E-mail

comment mettre plus d'éclat dans votre vie ?

Je vous propose de visualiser la vidéo en partenariat avec le journal du parfum et de la beauté : https://www.youtube.com/watch?v=ToUaskht9Nc

 

 1.    Métier coach du bonheur
Le coaching du bonheur renvoie aux « life-coach », ces « coaching de vie » qui existent depuis les années 60 aux Etats-Unis. C’est mon parcours personnel qui m’a amenée à me spécialiser dans le bonheur : j’ai voyagé plusieurs années à la découverte du monde, et je me suis imprégnée de cultures diverses. De ces contrées hors du temps où l'exotisme offre des merveilles, j’ai découvert mille parfums naturels qui mettent en joie les sens. J’ai vécu un an en Inde dans l’Himalaya, au même rythme que les locaux. J’ai été particulièrement marquée par leur joie de vivre et la spiritualité ambiante. Et j’ai compris là-bas que le bonheur est, avant toute chose, un état intérieur. Cette expérience a profondément changé ma façon de voir le monde, m’a inspirée et m’a donné envie de la partager

C’est comme ça que je suis devenue la première « coach du bonheur » en France en 2008. En coaching, je vous entraine à développer votre confiance en soi, votre estime de soi. Je vous aide à avoir un regard positif sur le monde et sur vous-même. Le coaching est un accompagnement de seulement quelques heures et il se focalise sur le présent et l’avenir proche. Le coaching du bonheur, c’est un peu comme une boussole qui vous réoriente vers le bonheur.

2.    Qu’est-ce que le bonheur en 2017 ?
La définition du bonheur, c’est « un état de satisfaction ». Le terreau pour cultiver le bonheur, c’est d’abord une bonne relation à soi-même. C’est aussi s’organiser une vie en accord avec ses valeurs. Trouver un bon équilibre entre la vie pro et la vie perso, Ce besoin d'équilibre est comme un « eldorado », une destination rêvée. En 2017, chacun recherche le bonheur au travail, mais aussi d’avoir du temps pour soi, pour ses activités, son couple etc. Ce n’est pas par hasard que les parfums ont de plus en plus des noms qui évoquent le bonheur, des odeurs gourmandes, rassurantes, sécurisantes… c’est pour répondre à cette quête de bien-être.

3.    Quel est le lien entre parfum et bonheur ?
On ne s’en rend pas forcément compte, mais il y a beaucoup de relations entre parfum et bonheur.
Ne dit-on pas qu’on « respire le bonheur » ? Que « le bonheur se diffuse » ? Qu’il « en faut peu pour être heureux »… Exactement comme le parfum, n’est-ce pas ?
Si le bonheur exprime nos émotions, alors le parfum les révèle.
Le parfum que nous portons influence notre sentiment de bien-être, on peut même dire que le parfum est une sorte de « carte de visite sensorielle ». Un parfum nous stimule, nous rend heureux, nous enveloppe, nous donne de l’énergie.

4.    Comment mettre plus d’éclat dans votre vie ?
Je vous proposerai régulièrement quelques astuces faciles pour vous accorder du temps chaque jour pour être bien dans sa peau !
Pour commencer, Sortez toujours habillée d’un sourire et d’un zeste de parfum. Sourire libère vos tensions, vous donne de l’énergie, vous rend plus heureuse et en plus vous rend belle ! Même un sourire forcé envoie un signal positif au cerveau et va vous rendre de meilleure humeur. C’est un peu comme manger du chocolat, les calories en moins. Alors pourquoi s’en priver ?

5.    comment propager le bonheur ?
Le bonheur, ça s’apprend, ça se diffuse, ça se partage.
Le bonheur est communicatif et se transmet par de la bonne humeur, des sourires et un regard positif sur le quotidien. Le bonheur -comme le parfum- est un élément de séduction, d’intégration sociale : on est plus facilement attiré par une personne qui rayonne que par quelqu’un qui est inodore, incolore et sans saveur. Nous découvrons, grâce aux différents arômes, de nouvelles sensations qui nous donnent l'impression de voyager…

Vous pouvez retrouver la vidéo comment mettre plus d'éclat dans sa vie en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=ToUaskht9Nc

 

Imprimer E-mail

4 conseils pour garder l'état d'esprit positif des vacances toute l'année


La rentrée peut-elle rimer avec sérénité ?  

Je vous invite à découvrir ses conseils sur ma vidéo Huffington ou lire cette chronique.
Pendant les congés, c’est facile de voir la vie en rose : on est déconnecté du quotidien, libéré des soucis du travail, d’horaires, d’embouteillages, etc.
On revient totalement ressourcé, avec une mine radieuse et plein d’énergie positive.

Alors, comment garder tous ces bénéfices au retour des vacances ?


Selon les principes fondateurs de la Pensée Positive, toutes nos pensées sont créatrices, en positif comme en négatif. Ainsi, si votre subconscient est rempli de pensées négatives, il est fort probable que le négatif se manifestera. À l’inverse, s’habituer méthodiquement à penser de manière positive entraînera le positif à se manifester.
Si vous parvenez à changer votre état d’esprit, c’est toute votre vie qui sera changée. En effet, voir la vie sous l’angle du bonheur vous pousse à agir, vous donne de l’énergie et vous permet de mieux réussir ce que vous entreprenez !


Aujourd’hui, je vais vous donner quelques pistes pour garder après vos vacances cet état d’esprit positif tout au long de l’année :


1.    Prenez chaque jour un rendez-vous avec vous-même, d’au moins 20 minutes !
Savourez ce moment, ne faites rien de concret, cela ressource vraiment, vous verrez ! Préparez-vous un bon bain moussant, créez une ambiance relaxante avec des bougies parfumées, une lumière tamisée, lisez un magazine qui vous enchante, méditez, qu’importe ! Ce moment vous appartient ! Notez-le sur votre agenda comme si c’était un rdv formel et faites en un rituel quotidien Cela vous permettra de relâcher la pression et d’être plus productif, plus créatif.

2.    Apprenez à bien gérer votre concentration pendant votre journée.
C’est prouvé ! Une étude européenne a démontré que les 10% d’employés les plus productifs sont ceux qui travaillent en moyenne 52 minutes d’affilée avant de faire une pause de 17 minutes. Selon cette méthode 52/17, vous serez dédié à 100% pendant votre temps de travail et, pendant les pauses (qui peuvent évidemment être un peu moins longue), totalement déconnecté de vos tâches. Croyez-moi, vous serez beaucoup plus productif qu’en quittant votre écran toutes les 5 minutes pour checker vos emails ou Facebook !

3.    Profitez de vos weekends pour casser votre routine.
Offrez-vous un « day off », sans horaire fixe, sans programme. La maison sera peut-être moins bien rangée à la fin du WE mais votre esprit sera tellement plus léger ! Laissez place à l’improvisation, et gardez votre journée libre de toute contrainte logistique… L’important c’est de recharger vos batteries avec ce qui a du sens, vous procure de l’énergie, des émotions. Vous pourrez en profiter pour découvrir une terrasse éphémère, vous offrir une journée à la mer et respirer l’air iodé, vous ressourcer avec une balade en forêt… Ce ne sont pas les activités qui manquent !

4.    Valorisez chacune de vos petites victoires !
Félicitez-vous ! Vous avez fait du sport, un petit bricolage chez vous, vous avez su garder votre calme face à une situation énervante... ? Chaque occasion est bonne pour marquer le coup ! Prenez un moment chaque semaine et posez-vous simplement cette question : qu’est-ce qui m’a rendu fier ces derniers jours ? Vous pouvez même tenir un carnet « état d’esprit positif » où vous noterez vos succès, ou les partager avec vos proches. Cela vous entrainera à vous refocaliser sur les moments positifs de votre quotidien.


Pendant votre enfance, on vous a peut-être fait croire que se chouchouter, ne rien faire, se valoriser, c’était être égoïste, paresseux, orgueilleux, et bien on vous a trompé ! Au contraire, c’est même le secret pour être plus détendu, plus heureux et plus agréable avec votre entourage. On a le droit de prendre du temps pour soi et profiter des bons moments, même quand on n’est pas en vacances. Non mais !

Vous pouvez aussi retrouver ses conseils dans ma vidéo sur huffington post.

Imprimer E-mail

Comment trouver son équilibre entre vie pro et vie perso ?


  « Ce qui m’étonne le plus en occident ? Les hommes… parce qu’ils perdent la santé pour gagner de l’argent et après, dépensent cet argent pour récupérer la santé. A penser trop anxieusement au futur, ils en oublient le présent, à tel point qu’ils finissent par ne vivre ni au présent ni au futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu » Dalaï Lama

On constate une baisse de la pénibilité et moins d’heures de présence en entreprise, et pourtant la qualité de vie a baissé dans le travail avec des salariés de plus en plus stressés. 35% des Français jugent même que le travail nuit à leur santé… En plus d’une pression permanente de performance, de compétitivité, de Chiffre d’Affaires, les salariés restent souvent connectés à leur smartphone en dehors des heures de travail.
Le stress et la fatigue engendrés dans la journée professionnelle ressortent bien sûr dans leur relation personnelle avec leur famille, leurs amis… Aujourd’hui, qu’on soit une femme ou un homme, la société demande à chacun de remplir toutes les cases : un bon job, une jolie famille, des tas d’amis et des activités enrichissantes… 63% des femmes (et 56% des hommes) se sentent débordées par ce qu’elles/ils ont à faire à la maison.

L’idéal serait, bien sûr, de trouver un juste milieu entre les deux sa vie professionnelle et sa vie perso, mais où se situe exactement cet équilibre fondamental, celui qui vous épanouira, ce « juste milieu » aussi mythique que l’Eldorado ?

Comment parvenir à jongler intelligemment entre les deux, faire que la vie pro et la vie perso s’enrichissent l’une de l’autre ? Je laisse votre créativité parler : organisation, méthode, innovation, partage, solidarité, tolérance, entraide, courage…


Si vous parvenez à bien séparer et maîtriser ces deux sphères de façon harmonieuse et lucide, vous canaliserez aux mieux les crises de vie (divorces, maladies, retraite…). Vous puiserez toutes les ressources nécessaires dans vos loisirs, l’amitié ou l’amour…


?Pour le parent monoparental, il est difficile de ne pas se laisser déborder, de trouver du temps pour soi. S’il gère seul à la fois sa vie professionnelle, familiale et sentimentale, il risque d'égarer en route son équilibre vital, sa bonne humeur naturelle, voire même sa santé… Faire preuve de sagesse et d’humilité en cherchant des ressources extérieures capable de l’aider à surmonter certaines contraintes ou, mieux encore, les éviter, est un premier pas à faire vers plus de joie et de liberté.


?Pour les entrepreneurs, chefs d’entreprise, ou cadres, définir la frontière entre vie pro et vie perso peut devenir une difficulté majeure. A quel moment quitter complètement sa posture d’entrepreneur ? Se fixer un cadre avec des horaires et des vrais moments de repos sur son agenda est indispensable. Lucie, une de mes amies, a une astuce simple et efficace : elle enlève sa montre quand elle se met en mode « off ».


Certaines personnes misent tout sur leur vie professionnelle, jusqu’à mélanger leur identité sociale et personnelle. Elles s’identifient à leur entreprise. Elles sont influencées par leurs fonctions, leurs codes vestimentaires, comportementaux, les valeurs, rituels ou renommée de l’entreprise…
 
Est-ce un chemin pour se réaliser ? Oui, certainement, si leur relation à elle-même est valorisante ! Mais cela peut devenir nocif si elles nourrissent trop le besoin d’exister, d’être reconnues, de se sentir « enfin » quelqu’un via leur cursus ou leur carte / trajectoire professionnelle. Elles ont pourtant mille atouts à mettre en exergue : la richesse de leur personnalité, leurs qualités humaines, leur créativité, leur bonne humeur …
Ces dernières sont souvent perfectionnistes, aiment tester leurs limites, misent sur le dépassement de soi si cher aux grands sportifs. Après une réussite, elles s’attaquent à un nouveau défi sans même prendre le temps de se féliciter, de lâcher prise. On peut toujours mieux faire. Certes ! Mais qu'en restera-t-il le jour où vous n’arriverez plus à suivre le rythme de ce train fou ?
Est-ce cela la vraie vie ?

Devenir des sortes d'androïdes, être réduit à des fonctions…

OMG* ! ???

Votre fonction fait partie de vous mais elle n’est pas vous !

Il est primordial de distinguer son « moi personnel » et son « moi professionnel ». C’est-à-dire distinguer son « moi » de sa « fonction » et de son « rôle ».



Pour dissocier votre vie pro et votre vie perso, je vous propose :

? d’entretenir des relations sociales différentes de celles du travail.
? de quitter votre costume pro dès que vous avez franchi la porte de la société.
? d’être dans le moment présent pour pouvoir vraiment être « Ici et Maintenant » psychologiquement avec votre famille, vos amis.
? d’avoir des moments de relâchement total en faisant un SPA, une balade
?. de réapprendre à cocher du temps sur votre agenda pour vous détendre, vous distraire, partager, aimer !
? de proposer à votre entreprise des solutions efficientes (aménagement horaire, home office).
? d’apprendre à respirer, à vous émerveiller, à vous étonner, à déconnecter…
 
La « Génération Y » a bien intégré l’importance de valoriser la vie personnelle pour cultiver le bonheur et être professionnellement plus efficace !

Et vous, où en êtes-vous ?

Je vous propose cet exercice simple et révélateur pour faire un point.  
De manière intuitive, représentez dans un graphique de type « camembert » la part qu’occupe actuellement chacune de ces 2 sphères dans votre vie (pas juste au niveau du temps mais aussi au niveau de l’émotionnel)


1        Vie Perso (famille, amour, social, loisirs)  
2        Vie Pro


D’abord dans votre vie réelle

Puis dans votre vie rêvée

 

Que relevez-vous ?

Si vous étiez à la fin de votre carrière, qu’en penseriez-vous ? Si l’une des deux sphères ne vous convient pas, il est toujours temps d’agir…
Si vous avez des doutes, des questions sur votre équilibre pro/perso, appelez-moi, et on trouvera des réponses ensemble !


Pour aller plus loin, cultivez votre bonheur avec la méthode bonheurs.


*OMG ! : Oh my god !

Paru sur CHABADDA, page 34.

Imprimer E-mail

Copyright 2016 by Ckom-conseil.com création site internet Neuilly sur Seine - Paris
Compatible iPad, iPhone et Androïd
Designed and crafted with Eric Primas

Demo